Mardi 21 novembre 2006 à 15:23

L'ange fait un pas en arrière et prononce quelques mots :

"Alors c'est toi, l'envoyé de Morelen, censé ramener votre ordre sur Terre ? Et tu n'es même pas capable de faire attention à toi dans une cité ennemie ? Tu me fais bien rire, pauvre Ithelyar... Mais heureusement, tu ne feras plus rire personne d'ici quelques minutes..."

Je ne le laisse pas finir sa phrase. Je ne sais pas qui il est, mais il a l'arrogance toute caractéristique d'un ange mineur, et il devrait être à ma portée, maintenant que l'entraînement dont Jilgor m'a fait bénéficier est terminé. Je passe immédiatement dans l'état Spectral, que j'avais préparé dès que j'ai vu le corps sans vie du Passeur de Nogorin, et je perçois du même coup la stupéfaction de mon adversaire. Je constate également que c'est bien un Puissance, son attitude guerrière ne laisse aucune place au doute. Il se jette vers l'endroit où je me trouvais quelques secondes avant, pensant pouvoir m'attraper, mais j'ai déjà anticipé son attaque et je me retrouve derrière lui, prêt à frapper. Je dégaine Eaque, et j'assène un grand coup de l'épée légendaire sur son aile gauche. Un terrible fracas métallique emplit la pièce, et l'ange se retourne immédiatement. Je m'aperçois qu'il n'a absolument aucune séquelle de ma lame, et j'ai à peine le temps de réfléchir à l'explication de ce phénomène qu'il déploie ses véritables ailes. Un leurre. C'était un leurre en métal...

Malheureusement pour lui, mon deuxième coup d'épée ne touche pas un leurre mais son torse. Eaque s'enfonce dans sa poitrine au niveau de son coeur, et il pousse cette fois un terrible hurlement de douleur, puis s'affaisse immédiatement. Je ne pensais pas pouvoir le battre aussi facilement, mais après tout tant mieux... Alors que je reprends progressivement mon état normal, du corps inerte de l'ange s'élève une voix qui, manifestement, ne lui appartient pas...

"Quiconque abat un ange devra subir la malédiction de l'âme de celui-ci... Le temps aura raison de toi... de toi... toi..."

Le temps ! La voix s'éteint lentement, et je réalise avec effroi que le navire en partance pour la cité des sept statues doit être en train de lever l'ancre, si cela n'est pas déjà fait. Je me précipite hors de la demeure des Nogorin, et me dirige vers le quai. Tout en courant, je me remémore les légendes concernant les âmes angéliques. Il est dit que les Archanges détournent les âmes humaines, mais qu'ils ne font aucun cas de celles des anges, qu'ils considèrent inférieurs et serviteurs. Par conséquent, étant donné que les Esprits Modulaires ne veulent pas capter d'âmes nées de Talnë, elles sont condamnées à errer pour l'éternité, et elles peuvent agir une fois et une seule sur le cours du temps réel. C'est ce que l'on appelle la Malédiction des Anges, qui reviennent une unique fois sur Terre après leur mort, avant de perdre toute attache à l'univers connu. Toutes les légendes humaines concernant des histoires de fantômes sont liées à cette malédiction, car le spectre des anges, bien qu'il ne puisse agir qu'une seule fois, terrorise la plupart du temps son entourage. Je ne sais ce que mon adversaire m'a réservé, mais il m'importe de ce fait d'arriver au plus vite à bord du bateau, et ce même si je dois forcer le passage. Alors que j'aperçois enfin mon moyen de transport, je me prépare à un nouvel état Spectral, afin de pallier à un éventuel besoin de me fondre dans le décor. Encore quelques dizaines de mètres...

Le sol s'ouvre brusquement sous mes pieds. Je parviens à sauter et à éviter la chute dans un gouffre dont je ne tiens pas à connaître le contenu. Finalement, il n'aura pas mis longtemps à revenir... Je le vois qui se matérialise devant moi, d'un blanc immaculé, presque trop pur :

"Je suis Menadel, l'un des Puissances, et l'un des gardiens de la cité de Nehin. Tu m'as condamné à errer éternellement dans les limbes de l'infini, mais avant d'accomplir mon destin, je reviens sur Terre une dernière fois afin de me venger. Le temps n'est désormais plus ton allié, et il se jouera de toi tant que ton esprit et ton corps ne feront qu'un. Jamais plus tu ne pourras te fier aux horloges, et rien ni personne ne pourra t'aider. J'en fais le serment..."

Il marque une pause, puis reprend mécaniquement :

"Tu es frappé de la Malédiction des Anges, Menadel te hantera à tout jamais. Puisse Talnë avoir pitié de ton âme..."

Et sur ces derniers mots, il disparaît silencieusement. Je reprends lentement mes esprits ; j'ai beau connaître ce discours, l'ayant déjà entendu de la bouche de Xanosil lorsqu'il me l'a expliqué, je suis tout de même sous le choc. Sa malédiction n'est pas très claire, et je ne sais pas vraiment à quoi m'attendre. Et comme pour répondre à ma question, le bateau semble soudain s'estomper, et se transforme en quelques secondes en une brume blanchâtre qui disparaît à son tour. Je me retourne, saisi d'une soudaine peur sans nom, et constate que les bâtiments derrière moi sont en train de changer d'apparence, de couleur ou de forme. Comme si le temps accélérait... Brusquement, j'ai l'horrible sensation de ne plus savoir dans quel espace temps je me situe... Je place instinctivement ma main droite sur la poignée d'Eaque, et je me rends compte qu'elle n'a pas bougé. C'est un maigre soulagement, mais cela me permet de reprendre des forces plus rapidement. Je suis perdu dans une époque que je ne connais pas, et je n'ai aucune idée de la puissance de ce saut temporel.

En quelle année suis-je donc tombé ?...

Par Soniko le Mardi 21 novembre 2006 à 15:31
tu le disais: court mais intense !
j'en veux encore !!!!!!
Par Kalmayr le Mercredi 22 novembre 2006 à 22:42
Eaque te guidera.
Par nelizpuce le Mardi 28 novembre 2006 à 19:00
Et dis, le fameux mot, ce ne serait pas paradoxe ?
Un seul regret pour ce passage : certaines scènes ne sont pas suffisamment détaillées à mon goût, mais peut-être que cela est voulu par l'auteur ^_^
Bref deux mots à ajouter : la suite !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://joker.cowblog.fr/trackback/1363132

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast