Mercredi 23 novembre 2005 à 0:33

L'an 2100. Le peuple saura bientôt. L'Humanité toute entière nous découvrira. Nous leur seront révélés.

Nous contrôlons le destin du monde. Nous sommes les architectes du rêve...

***

Une longue plainte se fait progressivement entendre. Un râle, comme un cri de détresse, mais étouffé par le poids d'un fardeau trop lourd à porter. Puis ce son se transforme lentement en chant. A nouveau ces mots... "Esse Ha Ithelyar..." Je les ai entendus plusieurs fois maintenant, et je suis toujours incapable de les expliquer.

Toujours ce chant... Ce rythme lent, un peu lourd, un peu noir. Il emplit le vide et le matériel, il m'apparaît comme universel. Mais je sais pourtant qu'il vient de Morelen...

Tout à coup, le chant s'arrête.

"Le temps est venu pour toi de rencontrer ta véritable nature. Tu as été amené ici pour remplir une mission. Ton Similaire et toi êtes destinés à changer cet univers. Nous ne pouvons pas le faire, car cela déclencherait une guerre irrémédiable avec les Archanges et Talnë, leur géniteur, et cette guerre serait la dernière que l'univers connaîtrait. Nous ne voulons pas la destruction. Ithelyar et Kalmayr, vous deviendrez les Messagers. Vous êtes les Héritiers Suprêmes, détenteurs d'une puissance que nul Héritier n'a jamais détenu ni ne pourra plus jamais espérer posséder."

Morelen a regagné les abysses du silence. La prophétie m'a secoué, je suis totalement sidéré... Son discours a été bref, mais annonciateurs de grands changements pour moi. C'est alors que l'Entité Noire se lève et disparaît, dans un nuage de fumée noire, épaisse comme du soufre, sombre comme la nuit. Et de ce nuage émerge Jilgor, son Servant, tandis qu'un des deux trônes blancs s'estompe et se redessine, avec Haelia dessus...

J'ai du mal à encaisser. En très peu de temps, j'ai pu voir quatre Esprits Modulaires, et non des moindres. Quatre membres du Concile des 13, dont leur maître, Morelen, l'un des trois Hauts Esprits, et un Immaculé. Haelia a d'ailleurs pris une apparence humaine féminine, lui qui contrôle l'Atmosphère. Son habit donne l'impression d'être composé de nuages et de vent, de tourbillons blancs de tissus cotonneux, constamment en mouvement... Il est le premier a prendre la parole :

"Apaise ton âme, Ithelyar. Ce que tu as entendu ici est vrai, mais tu ne dois pas pour autant penser que ton sort te coûtera ton existence, car c'est ce à quoi tu penses. Kalmayr te cherche, lui aussi, mais il ne sait pas encore ce qu'il est vraiment. Tu dois le trouver, et vous devrez mener votre quête à bien. Nous allons te renvoyer dans une époque sombre, une époque maudite. Le doute y a remplacé la confiance, et la peur y prend le pas sur l'amour. Vous ne devez pas laisser cette situation s'aggraver, faute de quoi les Portes se fermeront à tout jamais, victime d'un trop plein d'âmes torturées.

Pendant bien longtemps, l'homme a vu venir sa mort comme une délivrance, une étape nécessaire à son cycle. Mais à l'époque dans laquelle tu vas tomber, la mort effraie, et l'humanité la combat. Les conséquences sont dramatiques. Les âmes qui arrivent aux portes sont emplies de terreur et de haine, nous ne pouvons pas les capter. L'Eglise des Archanges rassemble de plus en plus de fidèles qui pensent ainsi échapper à leur destin. Et si les hommes réussissent dans leur entreprise de contradiction de la nature, nous ne pourrons plus jamais capter leurs âmes..."

Ces derniers mots étaient terribles. Je fus pris d'une effroyable vision : les Portes dans le néant, Lyx errant autour d'elles, et les Esprits Modulaires dispersés dans l'Univers détruit, sans plus aucune volonté d'existence.

Jilgor reprit : "Nous allons t'entraîner à développer tes capacités. Tu dois être capable d'affronter un Ange, qu'il soit un Trône, comme Nelchael que tu as vu sur le parvis de la cathédrale, ou un Domination, tel Nithaiah, que tu croiseras certainement. Il est maître des désenvoutements, et de la prémonition. Il te faudra être sur tes gardes..."

Leurs voix plongées dans l'infini me pétrifient. Je ne sais plus quoi penser, je ne sais plus qui je suis. Je ne sais pas ce que je dois faire...

Et si jamais je croisais de nouveau un Archange ?...

Par Soso-Niko le Jeudi 24 novembre 2005 à 12:17
Miam !!!!
Par picsou-mag le Lundi 28 novembre 2005 à 13:46
une merveille littéraire
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://joker.cowblog.fr/trackback/320051

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast