Lundi 5 décembre 2005 à 15:33

Et le voici... Le retour les Esprits Modulaires, dans la continuité des sept légendes postées il y a quelques temps de cela... Pour information, il y a sept légendes mais effectivement six parties, étant donné que la sixième renferme deux légendes... Voici donc la septième partie, la suite. Attention, la lecture des précédents épisodes est absolument indispensable pour la compréhension du récit... Ils sont disponibles dans la catégorie "Esprits Modulaires", catégorie qui abrite également ce récit.


Le messager des Esprits

Il est dit dans les textes sacrés qu'après la victoire de Morelen et Samael sur Lucifer, un équilibre fut rompu. En effet, étant considérés comme les trois Hauts Esprits, la disparition de l'un d'entre eux déclencha un évènement totalement imprévisible.

Deux des Esprits Modulaires n'appartenant pas au concile furent entraînés dans l'évènement qui amena la haine et la douleur au sein des 13, haine qui ne tarira jamais et durera jusqu'à la fin de ce monde. Ces deux Esprits étaient Angdor et Norestel. Le premier était à l'origine de l'apparition du fer sur la planète, et Angdor signifiait "Terre de fer". Le deuxième était le messager des 13, porteur de "l'espoir des Esprits", et nommé ainsi. Ils furent happés par la déflagration temporelle créée par la rupture de l'équilibre des Trois, et se trouvèrent alors dans un univers complètement étranger au leur.

On dit que Angdor fut le premier à s'en rendre compte, et, voyant que Norestel commençait lui aussi à comprendre que quelque chose n'allait pas, prit la parole et prononça ces mots :

"Nous devons revenir à la vie..."

En fait, ils n'étaient pas totalement coupés de leur univers, mais cela, il ne le savaient pas. Pour Angdor, leur présence dans cet espace inconnu signifiait leur disparition, bien qu'il ne connaissait pas le concept de mort, d'où ses mots. Norestel et lui errèrent dans les méandres de l'infini pendant une période qui leur parut une éternité, et commençaient à disparaître lorsque leur fut donné une chance de revenir. Ils virent une brèche se former, sous l'apparence d'un halo circulaire doré, et n'ayant plus d'autre espoir se dirigèrent vers cet étrange phénomène. Angdor pénétra alors dans le halo, et disparut de la perception de Norestel. Il s'apprêtait alors à le suivre lorsqu'il sentit une présence toute proche, une présence hostile.

Un gigantesque tourbillon se forma autour de la lumière dorée, et commença à attirer tout ce qui se trouvait alentour. Norestel lui même se sentit aspiré, comme dominé par une force dont il ne connaissait pas l'existence. Il était dans un univers différent, il n'était pas capable de comprendre ni de contrer quelque menace que ce soit. Le halo se transforma peu à peu en une forme indiscernable, mais petit à petit Norestel comprit qu'il s'agissait d'un trou. Bien des époques plus tard, on associa ce trou à l'entité Maudite pour créer le trou noir. Mais sur l'instant présent, le messager des Esprits Modulaires ne vit qu'une seule chose à faire : se jeter dans l'espace qui se formait au travers du trou.

Il n'hésita pas une seconde de plus, bien que la notion de seconde n'eut sans doute aucun sens dans cet univers parallèle, et passa au travers. Il venait de tomber dans un piège dont il ne pourra se défaire que lorsque le temps n'aura plus aucune signification. Il venait de repasser dans l'univers connu, mais par la porte que lui avait ouvert Lucifer. Il fut ainsi lié à lui de façon permanente, et entama un combat contre son propre esprit, rongé par les noirs desseins de l'entité Maudite.

Il est dit aujourd'hui que Norestel réussit à se libérer de l'emprise maléfique, mais qu'il garda au fond de lui une trace de cette présence parasite. Les Esprits Modulaires entrèrent alors en guerre sans fin contre Lucifer, celui qui avait réussi à duper un Esprit Modulaire. De cette guerre vint plusieurs drames, et d'autres colères. Plus tard, lorsque les Archanges comprirent que leurs ennemis avaient été trompés par Lucifer, ils se réjouirent et préparèrent eux aussi une attaque destinée à faire disparaitre les Portes, passages des âmes Captées et donc non contrôlées par Talnë et ses enfants. Mais cet évènement ne vous sera conté que plus tard...

Mardi 15 novembre 2005 à 9:43

¤ Esprits Modulaires, Histoire… ¤

 

Ce qui va être écrit ici a déjà été publié, mais je préfère reposer des bases claires pour mettre à niveau tout ce que je peux dire sur les Esprits Modulaires et sur les Créatures Célestes. Un peu d'histoire donc... Je vais d'abord aborder le sujet d'un point de vue narratif, explicatif ; puis je passerai aux extraits des textes sacrés.

 

Deux grandes entités sont au coeur de l'Univers. Les Esprits Modulaires d'un côté, et les Créatures Célestes de l'autre. Je placerai toujours le Bien du côté des Esprits Modulaires, étant donné que les personnages centraux, Ithelyar et Kalmayr, sont des Héritiers. J'y reviendrai un peu plus loin.

 

Les Esprits Modulaires sont au nombre de 40, mais seuls 13 d'entre eux attireront notre attention : le Concile, les plus puissants des 40. Leur création a été expliquée dans les Préfaces, et il faut donc savoir qu'ils sont constitués des 4 éléments vitaux : le feu, l'air, l'eau, la terre. Voici de quoi éclairer leurs rôles et leurs domaines...

 

Gardiens :
    Morelen (étoile noire) - Porte du Feu
    Gothelen (étoile de la terreur) - Porte de l'Air
    Dilelen (étoile aimante) - Porte de l'Eau
    Amanelen (étoile de la terre) - Porte de la Terre

Immaculés :
    Haelia : Maître de l'Atmosphère
    Niliea : Maître du Temps

Servants :
    Jilgor (de Morelen) : Servant de la Foudre
    Faelgor (de Gothelen) : Servant du Vent
    Nimelgor (de Dilelen) : Servant de la Pluie
    Dolgor (d'Amanelen) : Servant des Arbres

Défiants :
    Korsil : Maître du Magnétisme
    Heorsil : Maître des Particules
    Xanosil : Souverain de la Lune

Passons maintenant aux Créatures Célestes. J'entends par Créature Céleste les Anges de la Kabbale, la Kabbale étant l'une des plus anciennes traditions chrétiennes sacrées. Je suis totalement athée, et absolument contre les religions, mais les mythologies m'intéressent fortement ; c'est pourquoi je reprends cette partie du christianisme pour la fondre dans mon histoire. En réalité, ceux qui connaissent tout cela mieux que moi s'apercevront que je prends beaucoup de libertés par rapport à la tradition, mais nous parlons ici de littérature, et non pas de textes saints. Par conséquent, ce qui va nous intéresser ici n'est qu'une petite partie des Anges de la Kabbale : les Archanges.

 

Pour le christianisme, les Archanges sont, en gros, des Anges Recteurs, c'est à dire qui régissent l'un des neufs Choeurs Angéliques parmi les suivants : les Séraphins, les Chérubins, les Trônes, les Dominations, les Puissances, les Vertus, les Principautés, les Archanges, et les Anges. Les Archanges sont des Anges surpuissants, appelés "Superlumineux", et sont en théorie au nombre de 9, plus l'Archange déchu, Lucifer. Dans mon texte, ils seront sept : Raphael, Gabriel, Michael, Uriel, Samael, Raziel, et Anael. Mis à part les trois premiers dont le nom est exact, il faut savoir que selon les sources le nom des autres varie légèrement selon le pays d'où provient la source, ou tout simplement selon la prononciation qui a été adoptée à l'origine. J'ai choisi ces sept là, je n'en bougerai plus. Lucifer apparaît également dans mes textes, et je l'ai repris exactement tel qu'il est : un Archange déchu, le plus beau des Anges à l'origine. Son nom est également variable : on peut notamment le trouver sous le nom de Satan, Belzébuth, Belial, ou tout simplement le Diable...

 

Trois autres entités singulières existent également, mis à part les 13 Esprits Modulaires, les 7 Archanges et Lucifer. Il s'agit de Lyx, Talnë, et Vox. Ils sont chacun plus ou moins rattachés à un groupe.

 

   Lyx - "Le Chaos" : il est parfois considéré comme un Esprit Modulaire, même si en réalité il n'en est pas un. Voir les Introductions pour plus de détails.

   Talnë - "Le Géniteur" : c'est l'entité qui a généré les Créatures Célestes (les Esprits Modulaires ayant été engendrés par la rencontre de structures en mouvement et les Formes Extérieures), par conséquent il peut y être rattaché, mais son rôle reste relativement passif. Voir les Introductions.

   Vox - "La Voix" : c'est une entité indépendante, qui a le pouvoir d'utiliser une époque à volonté. Son rôle apparaîtra au fur et à mesure du déroulement de l'histoire, et je me baserai également sur la légende de Vox, texte qui est également en train d'être écrit en parallèle par Cronos.

Vendredi 9 septembre 2005 à 19:26

Esse ha Ithelyar
Edhek ha khaejlan'laem
Esse umen
'archea kendi
Stento iko
'sonekhaejlan

Esse ha Ithelyar

Je suis Ithelyar
Edhek ha khaejlan'laem
Je dirige ton esprit
Esse umen'archea kendi
Le temps des archanges est fini
Stento iko'sonekhaejlan
Celui des Esprits Modulaires commence

Voici un extrait de la prophétie d'Ithelyar (Ithelyar'jallea), nous allons le décortiquer pour comprendre un peu mieux les rouages du Nachéen.

- Esse ha Itelyar : rien de bien compliqué. Toujours la règle basique des Actions en début de phrase, le reste n'est pas difficile à comprendre. Le lexique est là pour ça !

- Edhek ha khaejlan'laem : nous attaquons un principe fontamental du Nachéen, la notion de possession. Un peu à la manière de l'Anglais, on place après le sujet un apostrophe et le possessif. En l'occurence, khaejlan'laem signifie "ton esprit", "l'esprit de toi" pour être plus littéral.

- Esse umen'archea kendi : toujours le même principe. Le temps des Archanges se traduit par umen'archea. Le reste est toujours disponible dans le lexique. Petite précision tout de même ; le participe passé de "finir" se traduit comme le verbe lui même. Par conséquent, "fini" se traduit comme "finir", à savoir kendi.

- Stento iko'sonekhajlean : vous devriez être capable de comprendre la construction tous seuls, toujours avec l'aide du lexique...

Jeudi 18 août 2005 à 14:32

Un court passage devant un pc, quelques mots... Hé oui, c'est bien moi qui écrit cette fois-ci, mais c'est exceptionnel. Je vois que le site avance bien, tout le monde se fait plaisir, allez-y, c'est ouvert. Tout va bien. Youpi.

Quelques mots : en avant première, une courte liste de Nachéen.

Liste des principaux Actions :

Aer

(Aeril, Aerel, Aerad)

Avoir

Ankand
(Ankandil, Ankandel, Ankandad)

Tenir

Edhek
(Edhekil, Edhekel, Edhekad)

Diriger

Esse
(Essil, Essel, Essad)

Etre

Ethane
(Ethaneil, Ethanël, Ethanead)

Manger

Falle
(Falleil, Fallël, Fallead)

Toucher

Heonra
(Heonrail, Heonrael, Heonräd)

Vouloir

Jäedhri
(Jaedhrïl, Jaedhriel, Jaedhriad)

Boire

Kendi
(Kendïl, Kendiel, Kendiad)
Finir

Menoar
(Menoaril, Menoarel, Menoarad)

Connaitre

Naeko
(Naekoil, Naekoel, Naekoad)

Marcher

Seno
(Senoil, Senoel, Senoad)

Dormir

Seskan
(Seskanil, Seskanel, Seskanad)

Sentir

Stento
(Stentoil, Stentoel, Stentoad)
Commencer

Talle
(Talleil, Tallël, Tallead)

Parler

Teare
(Teareil, Tearël, Tearead)

Entendre

Thane
(Thaneil, Thanël, Thanead)

Penser

Valhze
(Valhzeil, Valhzël, Valhzead)

Voir


Pronoms et Locutions :

Je : ha
Tu / Vous : hëa
Il / Elle : om
Nous : ka
Ils / Elles : këa 

Le : he
Un : al
De : ki
Des : kil
Là : um
Ce : ya
Ces : yal
Celui : iko
A : yp
Lui : mio
Que / Qui / Quoi : teo
Mais : moen
Où : o
Donc : seo
Comment : dhan
Et : jke
Ton / Ta / Tes : laem

Noms :

Esprit : Khaejlan
Esprits Modulaires : Sonekhaejlan
Archange : Archea
Temps : Umenoa

Jeudi 28 juillet 2005 à 19:05

Le Nachéen est un dialecte employé par les Héritiers. Ses règles sont assez simples, mais il convient de vous en présenter quelques bases, au travers de la phrase prononcée par Ithelyar dans le post précédent.

"Menöaril Kalmayr
Hëonrael teo yp mio"

La conjugaison n'existe pas en Nachéen. Les verbes sont assimilés à des "actions" - mot ici masculin et non pas féminin tel qu'on le connaît en Français. Un action se situe toujours en début de phrase, comporte toujours une majuscule lorsqu'il y en a plusieurs dans une phrase et donc qu'il n'est pas situé au début, et peut prendre quatre formes : affirmatif, négatif, interrogatif, ou impératif. Ici, l'action Menöar, qui signifie "Connaître", est à la forme négative, avec le suffixe -il. Voici les quatre formes :
   - affirmatif : aucun
   - négatif : -il
   - interrogatif : -el
   - impératif : -ad

Dans cette phrase, nous avons donc Menöaril, "Ne pas connaître".

La deuxième partie de la phrase comporte l'action Hëonra, qui signifie "Vouloir". La forme interrogative, Hëonrael donne donc à la phrase un sens interrogatif. Les trois autres mots sont des mots courants, respectivement :
   - teo : quoi
   - yp : à
   - mio : lui

La traduction littérale est donc "Vouloir quoi à lui", que l'on comprend comme "Que lui voulez vous ?".

Quelques petites remarques :
   - la ponctuation n'existe pas. Lorsque la langue est écrite, ce qui est rare, un signe est utilisé pour séparer les phrases, et il varie selon les régions.
   - les voyelles accentuées (ä, ë...) sont des voyelles longues. La prononciation est plus appuyée.
   - les pronoms personnels n'existent pas. Dans de très rares cas, certaines formes de substitution sont utilisées, comme par exemple om qui signifie "il" et qui peut parfois être employé pour appuyer une affirmation.

Jeudi 28 juillet 2005 à 19:02

Je me suis éveillé dans un lieu qui m'était inconnu. Autour de moi, des ombres et quelques lumières dansantes. Je ne parvenais pas à apercevoir les murs de la pièce dans laquelle j'étais, à supposer que je fusse dans une pièce fermée. Le sol était froid et dur, un peu comme du béton, mais extrêmement lisse, comme s'il avait été poli par de longues années d'existence, vestige d'un âge ancin et désormais révolu, portant en ses atomes la marque d'une lassitude infinie. J'étais libre de tout mouvement, comme je l'ai vite constaté, ce qui m'a tout d'abord étonné mais qui m'est vite apparu logique. En effet, l'endroit dans lequel je me trouvais semblait être dépourvu de murs, sans fin. J'ai parcouru quelques centaines de mètres dans toutes les directions, mais je n'ai pas pu apercevoir le moindre changement de mon décor...

Plusieurs jours se sont écoulés. Le silence m'a envahi et est devenu mon compagnon de solitude. J'ai pris mon mal en patience et décidé de travailler ma capacité d'isolation temporelle. Certains Héritiers, comme Kalmayr et moi, disposons du pouvoir de s'isoler partiellement du temps et de l'espace afin de ne pas influer sur les évènements. Mais ce pouvoir est très difficile à maîtriser, et je n'avais jusqu'à présent pas réellement eu l'occasion de m'y accoutumer. Durant ces quelques jours, j'ai réussi à entrevoir les possibilités fantastiques que nous offre cette capacité. Mais j'ai également pu constater qu'il était extrêmement fatiguant de maintenir l'isolation pendant un long moment. Peu importe... Pour l'instant, je ne fais qu'apprivoiser une nouvelle capacité.

Une lueur plus puissante que les autres me réveille. J'ai juste le temps de tourner la tête pour apercevoir la lueur prendre la forme d'un Ange, mais je ne sais qui il est. Il ressemble à un Domination, bien que je ne puisse pas en être certain. Il se dirige vers moi et m'interpelle :

"Bienvenue, créature Modulaire. Nous savons que vous êtes un Héritier, et nous recherchons un des vôtres, nommé Kalmayr. Peut-être pourriez vous nous fournir des informations qui nous aideraient à le trouver..."

Ils cherchent Kalmayr. Il ne faut surtout pas qu'ils le trouvent, même si je ne sais pas pourquoi ils veulent mettre la main sur lui. Je ne sais pas non plus si il est au courant de notre Similarité. Je décide donc de lui répondre en Nachéen, dérivé du Lithéen, deux langages issus de la Langue des Anciens Temps.

"Menöaril Kalmayr
Hëonrael teo yp mio"
*

L'Ange me dévisagea, interdit. Puis il reprit, avec une lueur mauvaise dans les yeux...

"Je sais que vous connaissez le Langage Collectif. Je sais aussi que vous venez de me répondre ce que vous savez à propos de ma question, mais je ne connais pas le Nachéen, puisque je suppose que c'est du Nachéen. Je vous donne quelques heures pour vous souvenir du Langage Collectif, reprit-il avec un rictus de plus en plus prononcé, faute de quoi cela risque de vous coûter beaucoup plus qu'un simple interrogatoire. Réfléchissez bien."

* "Je ne connais pas Kalmayr. Que lui voulez vous ?"

Vendredi 22 juillet 2005 à 17:54

Rien n'aurait pu présager le changement. L'immobilité totale de l'Univers fut à un instant précis, instant oublié, bouleversée. Avant cet instant, aucune notion n'existait, pas même le silence, ni le vide, ni le Rien. Nul ne pourra jamais expliquer l'apparition de cette perturbation. Elle restera noyée dans une foule d'interrogations, de suppositions et autres conjectures fantaisistes ou non. L'hypothès la plus probables est que des Formes Extérieures soient à l'origine de ce changement. Les Formes Extérieures ne sont que très vaguement décrites dans les écrits sacrés qui vont suivre, et ne sont pas reconnues dans Le Partisan, et tout ce que l'on a pu dire sur elles ne sera pas forcément vérifié. On sait qu'elles existent dans un univers différent du nôtre, sur le plan spatial ou sur le plan temporel. Mais on ne leur connaît pas de matérialisation concrète, bien qu'en soi cela n'ait pas une grande importance.

Voici maintenant les introductions des deux textes sacrés connus aujourd'hui : le Livre Rouge et Le Partisan. Les préfaces vous ont été présentés tout récemment. Le premier écrit concerne les légendes des Esprits Modulaires ; et le deuxième raconte l'histoire des Anges et Archanges. Pour plus d'informations sur ces légendes, des extraits en sont disponibles, disséminés un peu partout sur ce blog (sept parties), mais également rassemblés sur mon blog auxiliaire. Ces légendes vous donneront plus d'informations pour comprendre les textes, car il s'agit là de livres écrits par des âmes qui colportent les légendes et les connaissent, et non pas qui les explicitent...


Livre Rouge, Introduction, Chapitre I

Il est dit que l'apparition de la perturbation initiale engendra la visite des Formes Extérieures. Il est également dit qu'elles venaient pour voir ce qui se passait, car elles avaient perçu un changement. Lorsqu'elles virent l'univers se développer à une vitesse démente, elles prirent l'initiative non réfléchie de contrôler cette expansion. Elles décidèrent donc de contenir le déroulement des choses, et d'enfermer dans un espace confiné les multiplications d'atomes. Mais certains atomes en réchappèrent, et parmi eux, une quarantaine d'entre de ces particules eurent une trajectoire qui les amena à traverser les spectres de certaines Formes Extérieures. Cette infiltration engendra des modifications profondes au niveau de la structure des atomes ; ils perdirent tous leurs électrons et attirèrent à eux des antiélectrons qui prirent l'orbitale exacte des électrons fantômes qu'ils remplaçaient. La cohabitation matière / antimatière, la seule que l'on vit jamais lors de l'histoire de l'Univers, était née. Il est dit que la fin de l'Univers viendra lorsque les atomes confinés par les Formes Extérieures, devenus antimatière, s'échapperont et rencontreront la matière, déclenchant ainsi un effondrement terrifiant et quasi spontané de l'Univers tout entier, par réaction en chaîne.

Les atomes touchés par la mutation continuèrent d'évoluer, attirant à eux tous les éléments présents à proximité dans l'Univers naissant. Et de fil en aiguille, ils finirent par absorber les quatre éléments : le feu, l'air, l'eau, la terre, qui n'existaient toutefois que sous la forme de flux conceptuels. Ainsi naquirent les Esprits Modulaires. A cet instant, ils étaient au nombre de 40. Un autre Esprit apparut également au même moment, et cet esprit fut nommé Lyx, le Chaos. Lyx représentait le Vide, il pouvait matérialiser l'Inexistence. Tous ces Esprits prirent une forme propre, et sur les 40 il est bon de citer les 13, le Concile. Morelen, Gothelen, Dilelen, Amanelen, les Gardiens. Haelia, Niliea, les Immaculés. Jilgor, Faelgor, Nimelgor, Dolgor, les Servants. Korsil, Heorsil, Xanosil, les Défiants. Ces 13 là, accompagnés de Lyx, sont les maîtres des éléments, engendrés par les Formes Extérieures, et ne disparaîtront pas avec la fin de l'Univers.

Le Partisan, Premiers Mots, Partie I

Dès l'instant où notre Univers fut créé, la Vie apparut sous sa forme la plus proche des éléments : l'Âme. Une âme omniprésente, gigantesque, l'âme de notre Univers. Cette âme fut nommée Talnë. Bien des époques plus tard, durant des temps si éloignés de l'instant initial que l'ont les croirait d'un autre Univers, des êtres créèrent un Dieu, qu'ils voulurent omniscient et maître de toutes choses. Le parallèle avec Talnë est évident, mais le concept de toute puissance qu'apportèrent ces êtres n'existait pas chez Talnë. De là découle une série de croyances totalement fausses par rapport à la véritable nature de l'Âme, à supposer que l'on puisse pousser le parallèle au plus loin. Mais Talnë ne fit qu'engendrer - de manière totalement passive - les Créatures Célestes. On distingue une hérarchie, que voici : Seraphins, Cherubins, Trônes, Dominations, Principautés, Puissances, Vertus, Anges, et Archanges. Parmi ces derniers, seuls trois d'entre eux ont révélé leur nom, il s'agit de Michel, Gabriel et Raphaël. Les cinq autres que nous retiendront sont souvent nommés Uriel, Samael, Raziel, Anael, et Lucifer (également cité sous le nom de Belial).

Talnë, après avoir engendré les Archanges, créa une entité qui demeure relativement mystérieuse, et dont on ne connait pas toute l'histoire. Cette entité est Vox, la Voix. Nul ne sait s'il est juste de la placer au même niveau que les Archanges.

La ressemblance entre Lyx et Talnë est évidente ; les deux légendes se croisent et s'entremêlent jusqu'à confondre les rôles. Mais dans Le Partisan, Talnë est à l'origine de l'apparition des Créatures Célestes, alors que Lyx a été créé en même temps que les Esprits Modulaires.
Vous pourrez également commencer à remarquer le parallèle qui va être fait tout au long de l'histoire avec l'histoire de Vox, née de l'imagination de Cronos. Ithelyar et Kalmayr sont des personnages de ma création qui apparaîtront dans ses textes ; Vox et les Jenkaï sont des entités de sa création et apparaîtront dans mes textes. Les références croisées devraient être nombreuses ; si vous êtes intéressé par l'une des deux histoires, alors suivez l'autre...

Jeudi 21 juillet 2005 à 13:29

Inutile de crier. Personne ne t'entend, dans les profondeurs de ce Monde.

Tu n'es rien. Nous sommes le tout. L'infâme arrogance qui croît en toi n'est que le reflet inversé de ta pâle existence. Je dois t'ouvrir les yeux à ta médiocrité, à la neurasthénie chronique qui te contrôle, à l'horreur de ton univers, construit dans ton âme. Tu es insignifiant, tu n'es qu'une pièce du Temps. Mais regarde toi, tu as encore le pouvoir de choisir. C'est le seul qu'il te reste. Nous avons fait les Portes. Et si tu ne choisis pas la Modularité, l'Entité Maudite aura raison de toi avant que nous n'ayons pu te Capter.

Livre Rouge, Préface

Inutile de courir. Ton destin ne s'effacera pas.

Sommes nous injustes ? Sommes nous impuissants devant tant de désastres ? Non. La foi et l'honneur sont pour nous des lignes de conduite à suivre ; l'esprit est notre arme, et le corps notre bouclier. Si personne ne se lance dans le combat, personne n'apercevra jamais la lueur d'espoir qui existe au bout du chemin. Nous la connaissons, il n'appartient qu'à toi de la vivre. Maîtres parmi les Anges, nos noms retentiront dans les églises, les monastères, dans toutes les maisons, et ainsi nous libèrerons le Monde de ce qui l'empoisonne.

Le Partisan, Préface

Mercredi 20 juillet 2005 à 20:10

Inutile de crier. Personne ne t'entend, dans les profondeurs de ce Monde.

Tu n'es rien. Nous sommes le tout. L'infâme arrogance qui croît en toi n'est que le reflet inversé de ta pâle existence. Je dois t'ouvrir les yeux à ta médiocrité, à la neurasthénie chronique qui te contrôle, à l'horreur de ton univers, construit dans ton âme. Tu es insignifiant, tu n'es qu'une pièce du Temps. Mais regarde toi, tu as encore le pouvoir de choisir. C'est le seul qu'il te reste. Nous avons fait les Portes. Et si tu ne choisis pas la Modularité, l'Entité Maudite aura raison de toi avant que nous n'ayons pu te Capter.

Livre Rouge, Préface

Inutile de courir. Ton destin ne s'effacera pas.

Sommes nous injustes ? Sommes nous impuissants devant tant de désastres ? Non. La foi et l'honneur sont pour nous des lignes de conduite à suivre ; l'esprit est notre arme, et le corps notre bouclier. Si personne ne se lance dans le combat, personne n'apercevra jamais la lueur d'espoir qui existe au bout du chemin. Nous la connaissons, il n'appartient qu'à toi de la vivre. Maîtres parmi les Anges, nos noms retentiront dans les églises, les monastères, dans toutes les maisons, et ainsi nous libèrerons le Monde de ce qui l'empoisonne.

Le Partisan, Préface

Jeudi 7 juillet 2005 à 1:06

Le temps est venu pour moi de partir. Bien des siècles se sont écoulés, j'ai appris à connaître mes limites, je suis maintenant prêt à rencontrer Kalmayr. Lui aussi, de son côté, a évolué et progressé, atteignant comme moi sa puissance maximale. Nous sommes des Similaires ; nous sommes venus sur Terre ensemble, générés par le même Esprit Modulaire, Niliea, maître du Temps. Nos chemins ont été séparés afin d'accroître nos capacités individuelles, et maintenant débute notre quête.

"Non pas un, mais deux !
Ils seront liés à jamais..."

              (Livre Rouge, Chapitre III, Verset de la Similarité)

Il est dit dans les textes que deux Similaires réunis forment une entité indissociable, mais pourtant comportant deux éléments uniques. Je suis Ithelyar, Héritier de Niliea, Similaire de Kalmayr. Mon apparition sur Terre remonte à l'aube de l'humanité telle que vous la connaissez actuellement, et peut être datée aux alentours de l'année 157 de votre calendrier. Les 13 Esprits Modulaires ont ainsi doté certains corps d'une partie de leurs pouvoirs, afin d'étendre leur influence sur la planète, et ainsi capter le plus d'âmes possibles, les enlever aux Archanges, les protéger de Lucifer. Ces entités ont été appelées les Héritiers.

Niliea nous a créé dans le but de surveiller la bonne marche du Temps. Certaines entités échappent à notre contrôle, et d'autres encore jouissent d'une relative liberté temporelle, étant donné que nous ne sommes pas en mesure de les contrôler. Puissance parmi les entités étrangères, Vox en fait partie, mais nous le laissons aller. Nous ne disposons que d'un savoir et d'un rayonnement très faible comparés à ce que sont les Esprits Modulaires, depuis le temps des Grands Conflits jusqu'à aujourd'hui.

Je suis parti ce matin. Les stigmates du douloureux épisode de la Cathédrale restent visibles sur mon visage, j'ai donc pris la peine de le dissimuler sous une grande capuche noire. Kalmayr est quelque part, dans ce monde. Il doit être lui aussi parti à ma recherche, et je sais que nous sommes partis au même moment, sans même s'en rendre compte. Je ne connais pas le futur, mais j'ai appris à me servir du passé, et les exemples de Similaires se retrouvant sont assez nombreux, bien qu'ils ne soient pas toujours heureux...

"Ils sont le pouvoir, mais ils sont mortels."

                    (Livre Rouge, Chapitre VI, Introduction)

Ils m'ont eu comme un enfant piègerait une mouche. Trois Anges de la Kabbale, trois Puissances, Menadel, Aniel, et Yeiazel. Je ne sais comment faire. Je ne sais pas. La sortie s'éloigne de plus en plus. Je suis seul...

 

Ce court article est une introduction au texte qui va me prendre quelques temps, mettant en scène Ithelyar et Kalmayr. Il est basé sur les Légendes des Esprits Modulaires (disponibles en intégralité sur mon blog satellite). Certaines références sont et seront également faites au travaux respectifs de Cronos et de MagicAlex. J'espère que cette mise en place vous incitera à vouloir en savoir plus...
Je vais également poursuivre, au fil de l'inspiration, les tribulations de Frank, sur un ton beaucoup plus léger donc. Et entre ces posts, mon blog continuera de raconter quelques conneries inutiles et moins inutiles. Très bientôt, la création de la Haute Inquisition Orthographique, qui nous plongera dans un délire paranoïaque laissant une bonne part au doute... Ce sera plus clair d'ici quelques temps. Bonne lecture donc, et bonne nuit !

<< Page précédente | 1 | 2 | Page suivante >>

Créer un podcast