Je n'aurais jamais du retomber sur ces photos. Par un concours de circonstances, c'est le cas. J'ai du mal à penser, à voir clair, l'heure tardive n'y est pas étrangère, sans doute. J'ai les traits tirés et l'estomac noué. Je ne sais plus expliquer ces réminiscences brutales, je sais juste qu'elles me minent à intervalles réguliers. Comme un écho dans mon âme... Comme un coeur qui battait.