Mercredi 19 mai 2010 à 23:49

 And she cries... No way to, no reason to. She knows that, deeply inside, she's wrong, but she cries. I mislike it... She shouldn't have to. I told her sometimes, I tell her tonight. Don't let u sinkin', come on, u're more than what people say, and u know that. Trust me, again.

Lundi 3 mai 2010 à 15:05

Aujourd'hui, prenons ensemble le vertueux chemin encyclopédique, balisé par les équivoques idées reçues et les amalgames de la populace de bas étage, du petit dictionnaire comportemental. Il s'agit autant d'éthologie que de psychologie, mais bien entendu rien n'est sérieux ni scientifique, nous sommes ici dans un essai, le second degré marquant la majorité des propos qui vont suivre.

D'ailleurs, pour ceux qui n'ont même pas compris cette introduction, vous pouvez cliquer sur ce lien et passer à autre chose.

- Solitude : comportement du solitaire. Acte de se rendre indisponible. La solitude a pour principal intérêt de pouvoir bouffer des chips en buvant de la vodka sans que l'opinion publique ne s'offusque d'un tel comportement. La télévision prend également tout son sens, lorsque l'ensemble des phénomènes observables de façon externe ne ressemble qu'à une infâme bouillie picturale.

- Mimétisme : comportement du mime. Acte de se donner un air que l'on ne connaît pas. Le mimétisme permet de donner l'illusion à l'entourage que l'on sait être l'autre, ce qui se traduit la plupart du temps par un acte matériel dénué de sens profond, superficiel et illusoire.

- Errance : comportement erratique. Acte de recherche sans but. Par essence indescriptible précisément, l'errance est peu ou mal comprise par ceux qui la contemplent chez un être, ce qui n'est qu'une contradiction de plus dans le processus directionnel puisqu'il est difficile de contempler quelque chose que l'on comprend mal.

- Loyauté : comportement en voie de disparition. Acte de rendre sans compter. L'être loyal sait ce qu'il doit, et sait surtout comment le rendre, en tout cas s'y essaie. Il sait également qu'il ne s'agit pas d'un raisonnement fondamentalement vénal dans le sens de l'approche psychologique, mais plutôt d'un dévouement naturel.

- Amour : comportement qui n'en est pas un. Acte d'aimer. L'amour a d'innombrables définitions, et parmi elles se retrouvent l'incohérence de l'être amoureux. Cette incohérence est parfois à rapprocher de l'errance, mais est sans doute un comportement incompris dans la majorité des cas. L'amour étant plus profond que cela, l'incompréhension n'a pas de raison d'être.

- Lâcheté : comportement naturel chez l'homme. Acte antinomique du courage. La lâcheté n'existe que lorsque l'enjeu dépasse l'être concerné. A ne pas confondre avec le repli, qui est un acte d'autoprotection. Etre lâche ne signifie pas se protéger mais se dégager volontairement d'un conflit ou d'une situation embarrassante.

- Ecrire : comportement volatile. Acte de s'exprimer. Voir ce blog.

<< Page précédente | 1 | Page suivante >>

Créer un podcast