Je ne suis plus qu'une ombre. Le gouffre qui s'est ouvert devant moi ne semble plus vouloir se refermer désormais, et je vois mes pieds lentement y glisser. Je pensais être fort, je pensais en sortir, je pensais même en être sorti, avoir jeté mes bras au delà de cette chute et avoir attrapé une corde qui traînait par là. Malheureusement, la corde a cassé.

Le gouffre m'appelle, désormais, je le vois me fixer et m'envelopper de son châle de nuit, profondément terrifiant. L'obscurité a maintenant un visage, elle que je ne connaissais qu'au travers des limbes de mon histoire ancienne, l'histoire qui n'a plus de titre aujourd'hui. Ma chute méandrique n'a plus de sens, elle est sens et ne semble plus vouloir s'échapper.

Offrir une façade n'est plus à ma portée.