Samedi 30 septembre 2006 à 17:38

Petits éclaircissements pour ceux qui se poseraient la question : "moi j'ai un PC, mais c'est quoi un Mac ?"...

Tout d'abord, définissons ensemble le terme de Système d'Exploitation (Operating System, ou OS, en Anglais) : c'est le gros logiciel qui fait que votre ordinateur est autre chose qu'un tas de boulons, de ferraille, de transistors et de circuits imprimés. L'OS, c'est la couche logicielle la plus basse aux yeux de l'utilisateur, c'est ce qui permet d'exploiter la machine. Le plus répandu, vous le connaissez tous : c'est Windows, développé par Microsoft. Décliné en ses versions successives (95, 98, 98SE, Millenium, 2000, XP, Vista...) pour les particuliers et les professionnels, c'est le système d'exploitation qui domine le marché, et qui est vendu avec neuf machines sur dix. Et pour le reste...

Il existe un tas d'autres systèmes d'exploitation, que l'on appelle des OS alternatifs, par opposition à Windows. Les deux plus célèbres sont Mac et Linux (bien que le terme de "Linux" ne soit pas exactement lié à un OS, pour plus de précisions voir par ici - merci Bast pour le lien), et je vais vous parler ici de Mac, développé par la société Apple.

La version la plus récente de Mac s'appelle Mac OS X 10.4, ou plus simplement Tiger. C'est l'OS vendu avec toutes les dernières machines de chez Apple (iMac, MacBook, MacBook Pro, Mac Mini, Mac Pro) et le plus abouti de la lignée des Mac.

Entrons maintenant dans le vif du sujet : quel avantage l'utilisateur a-t-il à utiliser un OS alternatif touchant environ 10% du parc informatique mondial, c'est à dire presque rien ? Il ne faut pas s'y méprendre, les avantages sont multiples. Je ne vais pas reprendre une énumération déjà effectuée des centaines de fois, mais je vais vous proposer de lire la partie de cet excellent article qui concerne Apple. Voici l'extrait qui nous intéresse :

Apple c'est hype

Alors là rien à dire, il est vrai qu'un Mac c'est la classe. Ce qui m'a toujours rebuté c'est le prix. Jusque là je n'avais que les portables les moins cher du marché : j'ai acheté mes deux portables respectivement 300 et 622€. Ils n'avaient pour eux que l'avantage du prix.

Suite à une emmerde concernant le disque dur du deuxième, j'ai décidé de m'en débarasser en catastrophe. A ce moment là je commençais à gagner de l'argent, et le tout nouveau MacBook et est sorti en ne valant que 1100 euros avec une extension de RAM en étant étudiant. Sur le moment aucun PC ne pouvait prétendre arriver à sa cheville. Déjà techniquement le MacBook est excellent mais en plus il apporte la distinction, la classe, un OS neuf et réputé et la possibilité d'avoir du multi-OS (dont du libre).

J'ai craqué et j'en suis heureux.


Apple c'est fermé

Evidemment, c'est également vrai. J'avoue que pour l'OS c'est parfois chiant côté personalisation. Entre les logiciels libres et les logiciels fournis par Apple au quotidien on est satisfait mais cela ne me va pas non plus. Mon avis est partagé entre Linux et Mac OS mais je suis satisfait par le fait d'avoir l'un sur ma machine personnel et du Linux sur ma machine de travail.

Côté matériel je ne suis plus (entièrement) d'accord. Les machines fixes ne pourront évidemment jamais être customisables comme un PC. J'entends par là qu'aucun de mes PCs n'est resté longtemps dans sa configuration matérielle d'origine. Chez Apple, ça n'est pas possible. Mais sur un ordinateur portable, qui en a quelque chose à faire de changer son matériel ? On peut changer de disque dur et de barettes RAM sans perdre la garantie. C'est tout ce qu'il me faut. Je ne conçois pas qu'on puisse changer autre chose sur un portable. Peut-être que je me trompe mais je ne pense pas.

Ainsi je ne me sens pas complêtement enfermé dans ma machine.


Apple c'est beau

Qu'une chose à dire : Oh oui !!! Magnifique même !


Apple c'est la qualité

Entendons nous bien, Apple a l'énorme facilité de connaître le matériel sur lequel son système d'exploitation est censé s'exécuter. Ils se doivent donc d'être efficace. Sur ce point je n'ai pas grand chose à dire car l'OS est très très très fiable. Jamais une emmerde.

Ce que l'on gagne en prenant du Apple, c'est que quand tu as un problème - malgrès le temps qu'ils prennent pour en prendre conscience - ils t'envoient un carton, tu mets le MacBook dedans et une semaine après il est de retour comme neuf sans débourser un sous. Ca m'est arrivé à cause des taches brunes et ce problème est résolu aujourd'hui. Dans le monde des PCs, Sony fait ça mais les machines coûtent beaucoup plus cher sans apporter l'exiation d'un Apple.



Cette liste pourrait être complétée, mais elle est suffisamment claire et précise pour englober une bonne partie des avantages présentés par Mac.
On dit souvent "oui mais je n'y comprends rien, je vais me perdre avec un Mac", et là encore la réponse est : non. Enfin, tout du moins avec un minimum de bonne volonté. Il faut également distinguer deux grands cas : le débutant, pour qui commencer l'informatique sur Mac ou sur Windows ne changera strictement rien, et un habitué de Windows, qui aura peut être un peu de mal à retrouver ses marques. Cependant, j'ai dans mon entourage des gens qui sont la preuve vivante qu'un habitué de Windows peut savoir utiliser un Mac en moins d'une heure
(n'est ce pas Benji), guidé par une bonne dose d'envie et de volonté.

Le saut de Windows vers Mac peut faire peur, mais il n'y a aucune raison de craindre quoi que ce soit. N'oubliez pas que ce que vous avez devant vous reste quoi qu'il en soit un tas de boulons, de ferraille, de transistors et de circuits imprimés...

Vendredi 29 septembre 2006 à 20:54

Sur les conseils de mon p'tit Benji, je me suis moi aussi amusé à configurer virtuellement un Mac Pro. Je m'explique : un peu à la manière de Dell, les ordinateurs de chez Apple proposent une configuration de base, et vous pouvez choisir d'ajouter des éléments ou d'optimiser les performances.

Je suis arrivé à la jolie somme de 19 238,99 euros, pour un Mac Pro optimisé à l'extrême. Comme dirait l'autre, "tout au maximum"... Démonstration :




Pas mal, non ?... Et voici le détail du matériel, attention les yeux, vous n'avez jamais vu une machine personnelle aussi monstrueuse...




Bref... Ce n'est pas vraiment utile, mais c'est assez drôle. Enfin, je ne ferai rien d'une machine comme celle là, mais rien que d'imaginer le fait qu'elle puisse exister, ça me fait marrer...



Je vous rassure, je ne l'ai pas acheté...

Vendredi 29 septembre 2006 à 13:42

Aujourd'hui, un peu d'exercice de style, avec l'analyse d'un commentaire tout à fait démentiel sur l'article qui précède celui-ci. Pour ceux qui ne sauraient pas comment faire défiler une page internet vers le bas, je précise que l'article en question contient quatre photos de moi réalisées par un ami photographe amateur.

Voici donc le commentaire en question :

Par PatLabor le Vendredi 29 Septembre 2006 à 08:26
moi je le trouve moche

Remarquable contribution, donc. C'est vrai, nous n'avons pas tous une envergure suffisante pour laisser des commentaires dégageant autant de sincérité et de vérité absolue. Quel aura, mes amis, c'est impressionnant.

Mais pourquoi s'attarder sur ce commentaire ? Hé bien, je trouve intéressant qu'une fois de plus les visiteurs anonymes sont les plus vindicatifs, lâches petits coqs pompeux planqués derrière leurs écrans d'ordinateurs. C'est tout à fait compréhensible, ceci dit : vous vous imaginez assumant la portée d'un tel acte ? Pour ma part, il est vrai que je ne pourrais plus jamais vivre de la même manière si j'avais un jour posté ce genre de commentaire en le signant. D'ailleurs, j'ai trouvé une excellente technique pour pallier à ce type de problèmes : je ne commente pas, ou très peu.

Ce cher Pat la Menace (excuse moi donc d'utiliser ce nom ridicule, mais je trouve qu'il sied bien à ta personnalité inquiétante, d'autant plus qu'il est aussi ridicule que ton commentaire) me gratifie donc d'un superbe jugement personnel sur ma mocheté apparente. J'oserai timidement préciser que le but de cet article n'était pas de recevoir des commentaires du genre "t tro bo" ou autres ersatzs de lèche-couilles mielleux, mais d'exposer des photographies que je trouve réussies dans l'optique de la photo en elle même, et non pas du type qui est dessus. Ceci dit, je comprends très bien que tu me trouves moche, mais j'aurais au moins aimé pouvoir te retourner le compliment. Quel dommage que tu sois anonyme.

Enfin, tout ça pour dire finalement que notre travailliste anglais (cf le Labor, parti de gauche en Angleterre), n'a décidément pas l'étoffe d'un grand môssieur : problèmes de compréhension et problèmes de courtoisie, la vie ne lui réservera pas que des bonnes surprises.

Hé oui.

Jeudi 28 septembre 2006 à 0:01

Ayant passé la soirée chez un de mes amis qui, en plus d'être un futur stewart, est photographe amateur, je reviens avec une douzaine de photos très réussies, le bougre ayant accessoirement voulu tester sa nouvelle acquisition en matière d'APN. Voici une partie du résultat...












Je serai sans doute une fois de plus taxé de narcissisme exacerbé, mais cette fois je m'en fous, je ne suis l'auteur ni des photos ni des poses... Ceci dit, je les aime beaucoup, et j'avais envie de les publier...

Mercredi 27 septembre 2006 à 15:27


J'ai une ligne.

Attends, tu vas comprendre. Regarde ça de tes yeux ébahis, ô lecteur désabusé :



Ceci est une capture d'écran effectuée depuis mon merveilleux lieu d'études. Vous pouvez apercevoir ici une superbe fenêtre contenant une non moins superbe ligne.

Rares sont ceux qui ont pu apercevoir cette ligne durant leur misérable existence. Je suis désormais de ceux là, le Grand Gnou soit loué, je survivrai à l'Apocalypse. Car il est dit dans les textes sacrés que la ligne donnera le pouvoir et la fertilité, et que l'homme qui aura vu la ligne engrossera des milliers de grognasses.

Si si.

Mardi 26 septembre 2006 à 21:11

* I miss the musician ... *

Tes notes de piano me manquent.

Hier je suis tombée sur le morceau que tu m'avais fait... Petit pincement au coeur.

Tout les jours je relis plusieur fois la lettre que vous m'avez envoyé de la rencontre cow's... Grand sourire .

J'ai été heureuse de te parler samedi , malgré les échos du terrain de Handball... Ca m'a fait plaisir, et ca m'a fait du bien aussi.

Y'a l'envie que tu viennes... Et puis l'espoir que cette fois ca marche...
Et que ca foire pas comme les autres fois.

Miss you...

 G



Mardi 26 septembre 2006 à 0:12

(...) Margritis n'a pas l'habitude de perdre le nord, surtout lorsque le nord s'appelle "Rambo", qu'il mesure 22 centimètres, et qu'il est localisé dans le pantalon de son mari...

Voici un extrait de la suite de Cowards, désormais lisible sur mon blog auxiliaire, à cette adresse.

Bonne lecture !

Samedi 23 septembre 2006 à 4:09

Le nouvel album de Mushroomhead est enfin arrivé... J'ai passé des jours entiers à regarder cette barre de progression faire du surplace, mais me voici maintenant possesseur en exclusivité de "Savior Sorrow", la nouvelle bombe sonique des joyeux métalleux.

Sur le plan de la musique, beaucoup de travail de structure, bien que les plans restent relativement basiques, comme à l'accoutumée. Cependant, le groove est là et bien là, rien à redire là dessus.

Sur le plan des voix, l'apport du remplaçant de J. Mann offre la possibilité d'une deuxième voix claire, et je dois avouer qu'il fait ça très bien.

Sur le plan de l'album, beaucoup de diversité, ce qui a notamment fait la marque de fabrique de Mushroomhead.

Un extrait d'un des morceaux qui tapent le plus :



Cette galette est magique !

Samedi 23 septembre 2006 à 3:43

Et de la colère provient l'espoir...

Et du sang au goût de vengeance arrive l'apaisement...

Et du sourire d'un frère renaît celui de l'autre...

Bonne nuit...

Lundi 18 septembre 2006 à 1:18

J'ai cherché ce sketch assez longtemps, et j'ai enfin fini par le trouver... Un véritable bijou, n'hésitez pas à écouter attentivement plusieurs fois :)


<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | Page suivante >>

Créer un podcast