Mardi 29 novembre 2005 à 10:02

Petite analyse de certaines couleurs caractéristiques d'un blog... Bien sûr, ce n'est pas forcément valable selon les personnalités, mais en général on s'en rapproche.


- Blanc / Gris / Noir : A dominante blanche, c'est un blog reposant, calme, apaisant. A dominante noire, c'est un blog acide, plus corrosif. Le monochrome rend un effet un peu mystérieux. Allusions au passé, et à tout ce qu'il apporte ce bon. En général, c'est un blog de qualité, abritant une écriture pointue et développée.
    Exemple : Cronos, Satyricon.
- Blanc / Couleurs pâles (surtout vert et bleu) : même chose en ce qui concerne l'ambiance : calme. Un peu plus de couleurs dans l'écriture cependant, à savoir parfois des notes plus chargées d'un sens que l'auteur voudra, au choix, ironiques, agressives, engagées, etc.
    Exemple : Neurotikk.

- Noir / Or ou Noir / Blanc ou Noir / Couleurs sombres (surtout rouge) : beaucoup plus agressif, parfois provocateur. Parfois très bon, parfois très mauvais, on trouve de tout.
    Exemples : Margritis, Eyeless.
- Noir / Blanc / Rouge : Un peu de tous ceux-là. Un mix hybride qui mêle agressivité, humour, calme.
    Exemple : Atom-of-the-end.
- Jaune / Orange ou Vert / Rouge : vif, joyeux, vivant. Un blog "pétard" peut être de très bonne qualité si l'auteur n'a effectivement pas choisi ces couleurs uniquement pour faire mal aux yeux.
    Exemples : Kadjaland, Milkamaniac.
- Noir / Bleu ou Noir / Violet ou Noir / Rouge vif : trop souvent pseudo gothique, trop souvent appartenant à un pseudo suicidaire, il ne faut malgré tout pas occulter les bons blogs colorés ainsi.
    Exemple : Rochel.


Ensuite, l'on trouve les très fameux "noir sur noir", ou plus rare, les "blanc sur blanc"... J'ai du mal à comprendre comment les possesseurs de tels blogs ne se rendent pas compte que leurs textes sont illisibles s'ils sont de la même couleur que le fond...

Enfin... Bref :)

[EDIT] : après la réaction de certaines personnes citées dans l'article, je précise que les exemples que j'ai donné ne sont pour moi que des bons exemples. Pas d'inquiétude donc. Ah ! J'oubliais, tant que j'y suis : bubus666, toi t'es un adepte du Gnou, t'es donc au dessus ;)

Mardi 29 novembre 2005 à 8:38



Bon anniversaire mon ange... 18 ans aujourd'hui... Et encore beaucoup d'années devant nous...


http://perso.numericable.fr/~minimiss

Lundi 28 novembre 2005 à 11:24

Petit message destiné à un anonyme dénommé PyRo`, qui a l'amabilité de me laisser des commentaires désobligeants. Son credo tourne notamment autour du "personne ne te lit, tu n'as pas de commentaires, pas de visites". Bien. De toute évidence, ce type n'est pas un membre du site qui veut se planquer derrière un pseudo, sinon il aurait vu ceci sur la page des statistiques :

- Blog créé le 17 Décembre 2003, ce qui en fait le deuxième plus ancien présent sur le site, derrière celui de DarkmoOn. A noter : dans une poignée de jours, mon blog fêtera ses... deux ans.
- 35867 visites sur ce blog depuis que le compte des visites a été mis en place (il manque donc 7 mois... Faites donc un petit calcul)
- 580 articles, ce qui en fait le deuxième plus rempli.
- 4689 commentaires reçus, ce qui en fait le deuxième blog le plus commenté. Au passage, un rapide calcul permet d'arriver au résultat suivant : il y a en moyenne 8 commentaires par article. En moyenne.
- Un détail pour finir : ce blog a toujours été dans le top 10 des plus visités, depuis que le top 10 a été créé, et ce que je poste deux fois par jour ou une fois par semaine.

[EDIT tardif] : ce blog a été le plus visité en Juin 2004, Novembre 2004, Février 2005, Mars 2005, et Mai 2005. Il détient le record du nombre de mois en tant que premier des visites : 5. En deuxième position se trouvent à égalité Little.Jaywalker et Antdeus, avec 3 mois au top.

Bref, ce petit déballage de chiffre devrait permettre à PyRo` de reconsidérer ses propos quant à la notoriété de mon blog, à moins qu'il soit vraiment borné comme un platane. Oh, pas que j'affiche cette reconnaissance dans le simple but d'être connu, car je suis désolé de dire que je le suis déjà. Mais on dit souvent que les chiffres parlent d'eux-mêmes, et là c'est en effet le cas.

Soit dit en passant, je remercie tous ceux qui ont visité, commenté, aimé ou désapprouvé mon blog, et qui continuent de le faire.

Le mot de la fin pour ce cher PyRo` : j'aimerai comprendre ce qui te pousse à être aussi borné. Frustration de naissance ? Jalousie impuissante ? Manque cruel de reconnaissance dans ta vie ? Désir de se faire remarquer ? Ou tout simplement réaction de gros blaireau ? Oh, il y a sûrement des choses qui sont fausses là dedans, mais prends bien conscience du fait qu'il y a au moins un point qui est vrai, compte tenu de tes interventions débiles. Et puisque tu sembles si bien connaître mon blog (lorsque l'on voit ce que tu en sais concernant les visites, on n'en doute pas un seul instant...), tu dois pouvoir me proposer un pseudo un peu plus évocateur... Non ? Alors c'est véritablement que tu es con, point final. Y'a pas à dire, ce petit mot de trois lettres résume beaucoup de situations au demeurant assez intriguantes.

Ah, au fait, je te remercie d'avoir augmenté mes visites et mon nombre de commentaires de par tes apparitions ridicules. Au moins, tu pourras dire que tu as contribué aux statistiques. C'est déjà pas mal pour un blaireau frustré en mal de reconnaissance, non ?

Dimanche 27 novembre 2005 à 22:11

Extrait de conversation MSN...

Matthieu. dit :
    ouais il va fair comme moi, ramasser le porno sou son matelas pis hop
Matthieu. dit :
    'fin bref jen dis troplà
joKeR - Gnou Time dit :
    mais non mais non



Bon je balance ou je balance pas ?

Allez... Le Grand Gnou m'a ordonné de dire qui se cachait derrière les noms.

"Matthieu."... c'est lui.
"il" qui va faire comme "Matthieu."... c'est lui.


Il se passe de drôles de choses sous les lits des c0wb0ys...

Dimanche 27 novembre 2005 à 19:46

Il y a des jours où on se demande si le monde qui nous entoure n'est pas peuplé de cons. Des jours où l'on voit un nombre épatant de blaireaux qui l'assument, de posts tous aussi inutiles les uns que les autres. Des jours où la seule solution nous paraît être le suicide à la petite cuillère en étain. Voire au bâton de ski.

Mais alors, quels sont les symptômes ?

- Une certaine tendance à se complaire dans sa médiocrité.
- Un niveau d'expression se rapprochant de celui de la limace médocaine (si vous ne savez pas où est le médoc, achetez du vin de Bordeaux).
- Une inspiration littéraire basée sur le plagiat, le repompage, la ReBeLz attitude et Kyo. Qu'est ce que Kyo vient faire là ? Réfléchissez.
- Une fâcheuse habitude de truffer ses phrases d'expressions seulement connues d'un obscur groupuscule de personnes apparentées à des DjEuNz.

J'ai passé une journée insipide.



"Je suis pas rasciste envers la musique arabe, je suis rasciste envers la musique du Duplex"
J'ai prononcé cette phrase après avoir subi l'enchaînement d'un pseudo tube techno chanté en arabe avec le hélas très connu "Cette soirée là". Inutile de dire qu'on s'est barré de cette boîte de merde dans la minute qui a suivi les premiers "Que tous ceux qui sont dans la vibe lèvent le doigt"...

Dimanche 27 novembre 2005 à 1:34

Puisque quand je poste un article intitulé "Test" les gens réagissent bizarrement (cf les commentaires plutôt étonnés), je précise que cet article n'est pas un test. Parce que dans "test", aux dernières nouvelles, y'a "test". Enfin il me semble. A peu près. Normalement.

Bref.

[Ceci n'est pas un test]

Vendredi 25 novembre 2005 à 12:10

Test

Jeudi 24 novembre 2005 à 15:49

La nouvelle version de mon blog "Textes" est enfin arrivée... Design refait de fond en comble, ajout de textes récents, tout y est. Pour ceux qui aiment la lecture...

Vous pouvez pour l'instant y trouver :

- Un recueil de textes divers
- Haute Trahison, texte orienté science fiction
- Les 7 Légendes des Esprits Modulaires
- Le Rideau, ou la fabuleuse aventure de Frank
- La Cathédrale, tout ce qui a été écrit jusqu'à ce jour

C'est peu en nombre, mais beaucoup en lignes...

Je n'ai pas l'habitude de me faire de la pub, mais sur ce blog vous trouverez ce que j'ai écrit de mieux, en tout cas à ce qu'il me semble. A vous de voir...

Bonne lecture !


Mercredi 23 novembre 2005 à 0:33

L'an 2100. Le peuple saura bientôt. L'Humanité toute entière nous découvrira. Nous leur seront révélés.

Nous contrôlons le destin du monde. Nous sommes les architectes du rêve...

***

Une longue plainte se fait progressivement entendre. Un râle, comme un cri de détresse, mais étouffé par le poids d'un fardeau trop lourd à porter. Puis ce son se transforme lentement en chant. A nouveau ces mots... "Esse Ha Ithelyar..." Je les ai entendus plusieurs fois maintenant, et je suis toujours incapable de les expliquer.

Toujours ce chant... Ce rythme lent, un peu lourd, un peu noir. Il emplit le vide et le matériel, il m'apparaît comme universel. Mais je sais pourtant qu'il vient de Morelen...

Tout à coup, le chant s'arrête.

"Le temps est venu pour toi de rencontrer ta véritable nature. Tu as été amené ici pour remplir une mission. Ton Similaire et toi êtes destinés à changer cet univers. Nous ne pouvons pas le faire, car cela déclencherait une guerre irrémédiable avec les Archanges et Talnë, leur géniteur, et cette guerre serait la dernière que l'univers connaîtrait. Nous ne voulons pas la destruction. Ithelyar et Kalmayr, vous deviendrez les Messagers. Vous êtes les Héritiers Suprêmes, détenteurs d'une puissance que nul Héritier n'a jamais détenu ni ne pourra plus jamais espérer posséder."

Morelen a regagné les abysses du silence. La prophétie m'a secoué, je suis totalement sidéré... Son discours a été bref, mais annonciateurs de grands changements pour moi. C'est alors que l'Entité Noire se lève et disparaît, dans un nuage de fumée noire, épaisse comme du soufre, sombre comme la nuit. Et de ce nuage émerge Jilgor, son Servant, tandis qu'un des deux trônes blancs s'estompe et se redessine, avec Haelia dessus...

J'ai du mal à encaisser. En très peu de temps, j'ai pu voir quatre Esprits Modulaires, et non des moindres. Quatre membres du Concile des 13, dont leur maître, Morelen, l'un des trois Hauts Esprits, et un Immaculé. Haelia a d'ailleurs pris une apparence humaine féminine, lui qui contrôle l'Atmosphère. Son habit donne l'impression d'être composé de nuages et de vent, de tourbillons blancs de tissus cotonneux, constamment en mouvement... Il est le premier a prendre la parole :

"Apaise ton âme, Ithelyar. Ce que tu as entendu ici est vrai, mais tu ne dois pas pour autant penser que ton sort te coûtera ton existence, car c'est ce à quoi tu penses. Kalmayr te cherche, lui aussi, mais il ne sait pas encore ce qu'il est vraiment. Tu dois le trouver, et vous devrez mener votre quête à bien. Nous allons te renvoyer dans une époque sombre, une époque maudite. Le doute y a remplacé la confiance, et la peur y prend le pas sur l'amour. Vous ne devez pas laisser cette situation s'aggraver, faute de quoi les Portes se fermeront à tout jamais, victime d'un trop plein d'âmes torturées.

Pendant bien longtemps, l'homme a vu venir sa mort comme une délivrance, une étape nécessaire à son cycle. Mais à l'époque dans laquelle tu vas tomber, la mort effraie, et l'humanité la combat. Les conséquences sont dramatiques. Les âmes qui arrivent aux portes sont emplies de terreur et de haine, nous ne pouvons pas les capter. L'Eglise des Archanges rassemble de plus en plus de fidèles qui pensent ainsi échapper à leur destin. Et si les hommes réussissent dans leur entreprise de contradiction de la nature, nous ne pourrons plus jamais capter leurs âmes..."

Ces derniers mots étaient terribles. Je fus pris d'une effroyable vision : les Portes dans le néant, Lyx errant autour d'elles, et les Esprits Modulaires dispersés dans l'Univers détruit, sans plus aucune volonté d'existence.

Jilgor reprit : "Nous allons t'entraîner à développer tes capacités. Tu dois être capable d'affronter un Ange, qu'il soit un Trône, comme Nelchael que tu as vu sur le parvis de la cathédrale, ou un Domination, tel Nithaiah, que tu croiseras certainement. Il est maître des désenvoutements, et de la prémonition. Il te faudra être sur tes gardes..."

Leurs voix plongées dans l'infini me pétrifient. Je ne sais plus quoi penser, je ne sais plus qui je suis. Je ne sais pas ce que je dois faire...

Et si jamais je croisais de nouveau un Archange ?...

Mardi 22 novembre 2005 à 22:43

En ce moment, la mode c'est pas compliqué. Attention, je ne parle pas de la mode vestimentaire. Ca, ça fait des années que c'est définitivement perdu. Non, je parle des articles à la mode. Alors ? Hé bien, j'ai pu constater une recrudescence d'articles "chauds". Résumons :

- Une sensualité à faire givrer un four à micro-ondes
- Un niveau d'écriture semblablement proche de celui d'un redoublant de maternelle
- Une émotion affleurante à faire pâlir la lune

Bref, que du bonheur.

Pour ceux qui me demanderaient à quoi ressemblent ces articles, je répondrais que vous avez de grandes chances d'en croiser de plus en plus, étant donnée la progression affligeante qui les porte vers le firmament des sujets ridicules (fallait bien qu'on trouve quelque chose pour remplacer Kyo)...

Un exemple tout de même, cela pourrait ressembler à ça :

"Ton cor éfleur le mien
Tes lèvres caressent mon ventre
Jai envi ke tu maime
Jai envi de tou ton cor
Mon ventr carese t lèvre
Fai moi lamour"

Et c'est à peine exagéré. Sans rire.

Bon, alors entrons dans l'ère du poème raté à l'eau croupie de rose sans pétales.

*soupir*

On est mal barrés...

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast