Dimanche 30 janvier 2005 à 20:10

Ok, maintenant on y est, ou plutôt j'y suis, vous m'avez amené à bout. Tous. Sans exceptions aucune. Je vois d'ici certain(e)s me dire que je suis pas habilité à les critiquer, allez vous faire foutre, je critique qui je veux et c'est pas prêt de changer. Si je passe pour un con avec vous, alors autant le faire jusqu'au bout. Entre ceux qui me font vraiment chier et ceux qui sont là, comme des petits chiens rongeant leur os, "qu'est ce qui ne va pas, raconte moi, t'as l'air triste", c'est insupportable, c'est exécrable, mes histoires ne regardent que Moi, et celles dont je veux bien parler sont étalées en évidence sur mon blog. Pas la peine de venir fouiller la petite bête, maintenant c'est mort. Au passage, le moindre commentaire inutile, il va gicler, ça c'est prévu. Oui, moi aussi je joue à Dieu sur Terre, mais dans ce cas précis la Terre c'est ma vie privée, mon existence personnelle, et si les mots "privé" et "personnel" ont été inventés, c'est bien pour exprimer ce pour quoi ils sont définis dans le Petit Robert 2004. Même chose pour ceux qui viendront me voir sur msn pour me dire "pourquoi t'as écrit ça", "qu'est ce qui ne va pas", allez vous faire foutre, pour reprendre une bonne vieille expression du primaire "c'est pas tes oignons", tu peux te les foutre au cul, les oignons. Vous comprenez pas que j'ai besoin qu'on me foute la paix un peu ? Vous comprenez pas que je puisse en avoir par dessus la tête de vos conneries ? Vous comprenez pas que j'en ai marre d'entendre se plaindre, marre de passer mon temps à dire "mais non, mais non", marre de cette médiocrité qui exhale de ces actes quotidiens ? Vous n'êtes pas capable de vous montrer un peu plus adultes, par moments ? Moi j'ai plus envie de me montrer adulte, voilà où cela me mène, où je suis amené à débiter mes salades, au milieu d'un immense champ de connerie... J'ai envie de taper ma crise, alors pour ne pas me répéter, maintenant c'est bon, vous m'y avez tous amené, à ma crise, c'est le moment de se faire tout petit et de la fermer. C'est con, hein, de voir quelqu'un qui fait le gosse ? Hé bien ça donne un aperçu de certaines attitudes...

So darK So joK

Dimanche 30 janvier 2005 à 19:11

Cette semaine blanche s'achève... Une semaine de "vacances" très peu reposante au final... Beaucoup sorti, beaucoup glandé devant le pc, rentré tard, pas beaucoup dormi, coups au moral encaissés, changement d'état d'esprit...
"J'ai pris le deuxième. C'est le chemin épineux..."

Demain la reprise comme je l'ai déjà dit il n'y a pas si longtemps. Elle me fait de moins en moins envie, celle là... Je sors de ce week end avec tant d'images contradictoires dans la tête... Des embrouilles, des joies... Un fil rouge... (tu te reconnaîtras si tu passes par là, le fil s'est épaissi il y a quelques heures...) Certaines personnes qui m'énervent, d'autres avec qui je passe des bons moments, mais pas tant que cela, en fait. L'impression que je me retourne sur ce qui m'a ruiné par le passé : asociable, asociable...

Dimanche 30 janvier 2005 à 14:10

Aujourd'hui, un peu de mythologie...

Dans la mythologie Egyptienne, on croise souvent les noms de Râ, de Rê ou de Horus que l'on assimile au Dieu du soleil, à la déification du soleil visible. Mais quelle est la (ou les) différence(s) entre ces trois noms ? Et qu'en est-il d'Amon-Rê ? Tentons donc de clarifier tout cela :


- Râ, Rê : une bonne fois pour toutes, Râ et Rê représentent tous les deux le Dieu égyptien du soleil, dont Héliopolis fut le principal lieu de culte. Deux noms pour un seul Dieu donc. On le considérait comme le Dieu créateur de l’univers, le Dieu de l’Etat et de la justice ; l’on pensait que pendant la journée il parcourait le ciel sur la « barque de million d’années ». Rê (ou Râ) est un des principaux Dieux Egyptiens, parfois Roi des hommes, parfois Roi des Dieux, il représente le soleil dans ses trois phases : le levant, l'apogée, et le couchant. Selon ces trois phases, il a progressivement été assimilé à d'autres Dieux : Khepri pour le levant, Atoum pour le couchant, et... Horus pour le midi !

- Horus, ou Horakhty (nom donné à l'origine à Rê lors du soleil de midi) : ce Dieu est apparu progressivement, assimilé à Rê dans la phase du soleil à son apogée, et fut donc finalement détaché et conçu comme un Dieu à part entière : fils d'Isis et d'Osiris à la tête de faucon, appelé à devenir la manifestation du pouvoir solaire sur Terre, celle du Pharaon sur l'Egypte.  Tout pharaon est Horus incarné, protecteur surnaturel de l'Egypte appelé à rejoindre Osiris après sa mort. Selon la légende, Horus fut le premier des Pharaons, et tous les Pharaons qui ont suivi furent donc considérés comme des incarnations d'Horus.

- Amon-Rê : à l'origine, Amon est un Dieu local des tribus Thébaines (de la ville de Thèbes). Mais lorsque les princes de Thèbes prirent possession du trône d'Egypte, ils installèrent leur Dieu an panthéon, l'assimilant à Rê, Dieu suprême de l'Egypte jusque là. Amon-Rê n'est donc qu'un autre nom (encore !) de Rê...

Vous en savez désormais peut-être un peu plus, à vos claviers pour les réactions...

Dimanche 30 janvier 2005 à 12:22


Cadeau ? En quel honneur ? Peu importe, il n'y a pas besoin d'occasion pour faire des cadeaux... J'ai parlé des admins récemment, à croire que cela a motivé DarkmoOn, en tout cas merci pour ça...



En arrivant à l'admin ce matin, voilà ce que j'ai eu le plaisir de découvrir... Merci... Instant de nostalgie, que de bons moments vécus...
Merci...

So darK So joK

Samedi 29 janvier 2005 à 18:35

Retour à une musique ultra violente... Période qui appelle cette musique... Retour également à une musique sombre et noire, mélancolique... Retour à The Berzerker, Nile, Vader, Cephalic Carnage, Benumb, GBN, Gut, Dismembered Foetus, Deeds Of Flesh, Fuck I'm Dead, Anal Blast, Brutal Truth, Mortician, Morbid Angel, Extreme Noise Terror... Retour à Type O Negative, Paradise Lost, Tristania, Katatonia, Theater Of Tragedy, Moi Dix Mois...

Décidément, tout s'articule autour de mon état d'esprit ces deux derniers jours. Mes rapports avec les gens sont froids, sauf avec certains amis très proches. Mes repas sont tout le temps les mêmes, genre pâtes, fromage, pain, yaourts. Pas très équilibré comme régime alimentaire, mais bon... Ma garde robe noire ressort plus souvent que n'importe quelle autre couleur. Mes bagues ressortent du placard ; pour l'instant les bracelets y sont restés, mais peut-être qu'ils ressortiront d'ici quelques temps si rien ne s'améliore.

C'est étonnant de voir à quel point un état d'esprit, une période psychologiquement difficile, peut influer sur l'extérieur, sur le corps, la mode, les attitudes, etc. Le corps et l'âme, tellement liés, forment une entité indissociable... Parapsychologie, quand tu nous tiens !

Moi Dix Mois - Dix Infernal - n°8 : Gloire dans le Silence

So darK So joK

Samedi 29 janvier 2005 à 12:26

Reprise des cours lundi, entame du second semestre, normalement sans trop de problèmes. Au moins mon redoublement aura eu un effet bénéfique...
Pas envie de retourner en cours. Cette semaine blanche avait pourtant bien commencé. Jusqu'à mercredi où pas mal de choses ont basculé. Et malgré cela je ne me sens plus vraiment affecté, comme si à l'instar du lézard dont la queue repousse après avoir été coupée, je m'étais reformé une carapace à l'épreuve des balles, de ces morceaux de munitions que l'univers extérieur nous propulse en plein coprs, fauchant ainsi en pleine course nos élans débonnaires et pleins de bonne volonté... Aujourd'hui je me sens à l'épreuve de toute catastrophe, mais tout de même mal à l'aise, l'impression que quelque chose se passe, et que je ne fais que l'observer de l'extérieur de mon corps, âme flottant au dessus d'un nid froid et métallique.
Pareil à un morceau de glace, mon corps, mon esprit encaisse. Bulle d'acier, enveloppe de verre, qu'y a-t-il à l'intérieur ? Mélancolie, noirceur des pensées, l'ambiance est calme, très calme. Si posée que l'on pourrait la croire morte en s'approchant sur la pointe des pieds. Mais une rage gronde, une rage sans le moindre sens. Cette musique... Elle me dicte ces mots, ils semblent sortir tous seuls comme si la musique m'ouvrait les yeux à ce que je suis... Frissons... Reflet de mon état d'esprit...

Ayumi Hamasaki - Memorial Address - n°3 : Because of You

So darK So joK

Vendredi 28 janvier 2005 à 17:47

Tu le sais, mais chuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuut... ^^

Vendredi 28 janvier 2005 à 14:29

Suite à une discussion très intéressante et construire avec iNsTAbLe sur les valeurs humanitaires envers les animaux, j'ai décidé de poster mon point de vue. Et comme tout point de vue est défendable, le mien sera défendu, et toute réactions défendable (attention, une réaction argumentée !) même contraire au sens de cet article sera la bienvenue. Bonne lecture !

Pour commencer, je vais reprendre un article posté sur ce même site, sur un blog que vous reconnaîtrez, je pense :
"
Tous les ans, la chasse aux phoques reprend, le Canada, en 2004 autorisait la mise à mort de 350000 animaux et jugeait que cela ne remettait pas en cause la bonne santé de l'espèce (celle ci étant de 5.2 millions de phoques). Or les souffrances qu'endure l'animal font de la chasse aux phoques un réel massacre. La plupart des animaux reste à agoniser suite aux coups de gourdins que les chasseurs leurs donnent, de plus la pratique de ce dernier et du dépeçage avant même la mort de l'animal reste encore d'actualité... N'achetez rien fait de leurs peaux ou cela veut dire que vous cautionnez ces pratiques !"
J'ai laissé le texte comme tel, sans rien y toucher. Commentons donc...
- "le Canada [...] jugeait que cela ne remettait pas en cause la bonne santé de l'espèce" : l'équilibre naturel impose une population à peu près définie de chaque espèce. La seule espèce qui ne respecte pas cela, c'est l'homme... Là dessus nous sommes bien d'accord. Mais les autres espèces sont naturellement régulées, soit par leurs prédateurs, soit par leur environnement naturel, soit par l'homme. C'est ce qui se passe pour le phoque, notamment. Maintenant, prenez un Inuit qui vit dans un milieu hostile, entouré de glace, et de phoques. Qu'a-t-il pour survivre ? Le commerce avec le monde extérieur. Que peut-il vendre ? Du poisson, du matériel artisanal, des peaux de phoques (par exemple, liste non exhaustive). Le cas des Canadiens qui vendent des peaux n'est pas le même, je vous l'accorde, mais c'est tout de même leur métier. Après, les cas d'acharnement envers les phoques sont rares, et la plupart du temps cela n'a aucun intérêt pour l'homme qui veut garder une peau en bon état. Forcément, il y a des cas flagrants de bêtise humaine, comme partout... L'homme, prédateur impuissant, a besoin de se sentir supérieur, alors il s'acharne sur plus faible. Nous sommes d'accord, mais ce n'est pas cela que je remets en cause dans cet article ! C'est la généralisation d'idées loin d'être approfondies, superficiellement exposées, semblables à un gros copier-coller d'idées trouvées par ci, par là sur des sites de défense des animaux. Vous remarquerez que ces sites sont souvent extrémistes dans leurs propos, prônant l'égalité parfaite entre l'homme et l'animal. Pourquoi ne pas apprendre aux phoques à conduire ?... De plus, et comme cet article, ils occultent la majeure partie de l'action qu'ils dénoncent, à savoir la partie logique : c'est souvent un travail qui rapporte très peu, le seul moyen de vivre pour certaines personnes, et également la régulation de la population. Mais la chasse aux phoques n'est pas le seul métier dans ce cas...
- "N'achetez rien fait de leur peaux ou cela veut dire que vous cautionnez ces pratiques !" : pas d'accord. Suivant la logique exposée ci-dessus, vous pouvez aisément comprendre pourquoi je ne suis pas d'accord. Eloignons nous un peu des phoques, parlons de produits utilisés en pharmacie, et qui ont une origine animale. La chasse de ces animaux comporte certainement la même minorité d'hommes stupides et acharnés, mais au final, si je suis pharmacien et que j'achète ces produits parce que non seulement j'en ai besoin mais en plus parce que c'est mon travail, je ne cautionne pas la minorité de carnages inutiles. Au contraire, je peux très bien défendre des pratiques propres et dans le respect de l'animal. Ce qui m'amène à deux points de réflexions qui vont me permettre de généraliser un peu la chose...
-> Peut-on remettre en cause des pratiques (je parle des pratiques en général, pas des exceptions) qui depuis des milliers d'années nous font vivre ? Oui et non. Oui parce que des minorités d'actes scandaleux existent, même si comme leur nom l'indique elles sont minoritaires, et qu'il faut empêcher ce genre de choses. Mais... Non parce que ces pratiques nous font vivre, tout simplement. Les expériences sur animaux permettent de sauver des milliers de vies. L'industrie pharmaceutique soigne les gens. L'industrie alimentaire les nourrit. L'industrie textile les habille. Vous répondez quoi à cela ? Que vous préférez crever plutôt que de "cautionner" ces pratiques ? Si vous voulez les remettre en cause, il vous faut remettre en cause toute l'histoire de l'évolution de l'humanité, de l'élevage jusqu'à nos jours. Et même avec une volonté de fer, vous pouvez laisser tomber d'avance. Je ne dis pas qu'il serait inutile de remettre notre évolution en cause, je dis que c'est infaisable, idiot, et totalement utopique, idéaliste.
-> Parlons de conscience animale, d'utilité, approfondissons certains points jamais soulevés par ce genre de réflexions. Un boeuf d'élevage est né en captivité, grandit et nourrit en captivité, et sera mis à mort en captivité. Il n'est pas né sauvage. Quand l'humanité a appris l'élevage, c'était déjà la même chose. Un animal qui vit là dedans n'a aucune autre utilité, pardonnez moi si les mots sont durs, mais essayez de le relacher dans la nature, et il se fera bouffer en deux jours, incapable de vivre à l'état sauvage, trop habitué qu'il est à sa vie en enclos. Deuxième chose : vous pensez que l'animal a une conscience qui lui permet de se dire "j'en ai assez d'être là, je voudrais être libre" ? Là, nous entrons sur le domaine de la science, et il a maintenant été prouvé que la conscience était le propre de l'homme. Ce point n'est évidemment pas contestable, à moins que vous ne préfériez remettre également toute l'histoire de la science en cause. Bon courage...

Pour conclure, je ferais quelques petites réflexions sur l'égalité homme / animal. Vous voulez l'égalité, très bien. Cela implique deux choix, et seulement deux. Le premier, c'est intégrer les animaux à notre milieu. Instruire les animaux sur la façon de traverser la route, leur apprendre à tenir la fourchette dans la bonne main, et leur trouver du travail pour qu'ils puissent payer leurs impôts. Leur donner des droits, donc des lois. C'est exagéré, mais quand on y réfléchit cela ne l'est pas tant que ça : encore une fois l'abscence de conscience animale impose un milieu distinct. Première proposition irréalisable, donc. La deuxième solution, c'est d'aller vivre à égalité avec eux dans leur milieu. Courir dans la savane nu sans armes en face de lions. Se balader dans l'océan arctique en compagnie des manchots. Vivre dans le désert australien et se battre contre les kangourous pour manger. J'arrête de suite, c'est également irréalisable. Egalité ? Depuis la nuit des temps, elle n'existe pas. Si vous voulez voir l'homme retourner à un état sauvage, libre à vous, mais faites le sans moi.
Remettre en cause l'évolution de l'homme, se dire que l'on préfère crever que de bouffer les protéines qu'il nous faut pour vivre. Pourquoi pas ? Mais il vaut mieux ouvrir les yeux, à mon avis. Les horreurs décrites dans certains articles ou sites internet sont des actes minoritaires au milieu d'actes parfois vitaux, parfois professionnels, parfois décisifs pour la survie de l'humanité face à un nouveau virus. Ces minorités doivent être combattues, mais pas les pratiques dans leur globalité, ou alors il faut tout remettre en cause, comme je l'ai dit précedemment.
Tiens, en parlant de virus... Vous acceptez que les poulets qui ont transmis le SRAS soient éradiqués, n'est ce pas ? Pourquoi ? Parce que votre survie est là aussi en jeu. Mais vous parlez de votre survie lorsque cela vous arrange... Pourquoi pas non plus chercher un vaccin ou un antibiotique pour les poulets ?...

Sur ce, j'attends les réactions... Je précise encore une fois, toute réaction non argumentée sera considérée comme nulle et non avenue.

So darK So joK

Vendredi 28 janvier 2005 à 13:32

Tant que je suis dans les présentations, je vous présente maintenant l'équipe des administrateurs de c0wb0ys !

- DarkmoOn (Julien) : Webmaster, grand maître (par conséquent admin aussi en quelque sorte...), sans qui le site n'existerait pas ! Longue vie à toi... ^^

- Soniko (Jérôme) : célèbre et reconnu, ce cher Soniko est de plus un admin respecté et quelqu'un d'extrêmement gentil dans la vie réelle...

- Rouflakette (Sonia) : comme moi elle défend les couleurs de l'admin Bordelaise (3 admins à Caen, 2 à Bordeaux, et 2 à Paris), et elle le fait bien !

- Acid-BURN (Sam) : deuxième Parisien de l'équipe, avec Soniko, il reste discret, mais c'est une tornade dans une pizzeria... ;) Ne me dis pas le contraire !

- Miss.Coquelicot (Amandine) : chère et tendre de notre DarkmoOn national, elle aussi est discrète, mais méfiez vous du coquelicot qui dort !

- Administrateuz (Leeloo) : j'ai gardé pour la fin notre chère Leeloo, avec qui vous le savez peut-être j'ai eu une relation douloureuse (les admins sortent entre eux, c'est bien connu ^^) et sur laquelle je n'épiloguerai pas. Mis à part cette histoire, son blog est LE blog de c0wb0ys, le plus rempli et le plus commenté...

- joKeR (Julien) : bah oui, moi aussi... ^^ (vous aurez remarqué l'inutilité du lien...)


Tous les admins se croisent et se rencontrent, c'est maintenant l'heure des photos de meetings parfois agités !


De gauche à droite : DarkmoOn, moi, Administrateuz, Miss.Coquelicot


De gauche à droite : Soniko, Makaveli (t'es pas admin toi ! lol ;)), Acid-BURN, moi

Administrateuz et Acid-BURN...

Soniko et DarkmoOn, elle pète !

Rhooo les n'amoureux ! Miss.Coquelicot et DarkmoOn !

De gauche à droite : DarkmoOn, moi, Administrateuz... The team !

DarkmoOn et moi... Julien VS Julien en force...

Et pour finir, Loo (Administrateuz) et moi...

Voilà, maintenant que vous connaissez la tête des admins, vous n'aurez plus le droit de dire "on sait pas qui c'est " !!

So darK So joK


Vendredi 28 janvier 2005 à 12:15

Je viens de me rendre compte, en parcourant mon blog, que je ne m'étais jamais présenté réellement... Maintenant, j'ai rencontré quelques uns des bloggeurs les plus actifs, ou les plus anciens, donc je n'ai plus à me présenter à eux... Présentation inutile pour ceux que je côtoie tous les jours ou presque également. Mais pour les autres, pourquoi pas ?! Alors allons-y !

Intro : Je suis ici sous le pseudo de joKeR, pseudo qui me suit maintenant depuis une dizaine d'années. A l'origine, il est venu d'un tournoi de tennis par équipes (quand je jouais encore au tennis...), j'étais le 3ème joueur (le joker) tandis que les deux autres devaient faire un simple chacun et le double ensemble. Mais lors de l'échauffement du premier simple, le joueur de mon équipe qui se préparait à ce match s'est blessé, et... j'ai donc été appelé à le remplacer ! Et il s'est avéré que j'ai remporté le match, et que nous avons gagné le double, puisqu'il a bien fallu le remplacer également sur le double... D'où le "joker", qui gagnait là ses deux premières rencontres de tennis de sa vie !! (et pas loin des dernières... ^^) Ce pseudo a ensuite été utilisé par certaines personnes, puis par de plus en plus de monde... Ce n'est donc pas vraiment un pseudo mais un surnom, au départ. Et c'est donc logiquement devenu mon pseudo principal sur le net...
J'utilise parfois un autre pseudo, Jeldora, lorsque joKeR est déjà pris... Jeldora est une contraction de "Jeleznaïa Doroga", qui signifie "Chemin de Fer" en Russe, et c'est aussi un prénom Russe... Pourquoi Jeldora ? Parce que certaines de mes origines sont Yougoslaves (donc proches de la Russie) et... tout simplement que j'aime bien :)
Vie civile : Julien, 19 ans (né le 10 juin 1985 à Bègles, banlieue proche de Bordeaux), résident à Villenave d'Ornon. Mais ! Hé oui, vous avez raison, sur mon profil j'ai mis Bègles comme lieu de résidence. A vrai dire, j'habite du côté de la route où c'est Villenave d'Ornon, donc tout proche de Bègles, je suis né à Bègles, et ma vie est de toute façon à Bègles... Un frère de bientôt 16 ans, parents très fraîchement séparés. Etudiant en Informatique, à l'IUT de Bordeaux (Talence), en 1ère année pour la deuxième année consécutive... Un an de retard donc ! Titulaire d'un bac S-SI spé Maths, du permis B depuis le 3 juillet 2003, et heureux propriétaire d'une Fiesta bleue pas trop abimée (sauf quand c'est moi qui l'abime !)...
Musique : ceux qui ont fouillé un peu les blogs savent peut-être que j'ai depuis pas mal de temps un deuxième blog ouvert, depuis peu co-écrit avec SnOt, qui référence tous nos groupes de prédilection. Il est tombé dans l'oubli après une période plus intense, mais je compte bien le remettre en route sous peu (d'ailleurs SnOt a commencé la remise en marche ^^)... Tout ça pour dire que mes goût musicaux ne sont pas cachés : grind, death, black, doom, heavy, hardcore, speedcore, dark, HxC, metal sympho, rock goth, metal opera pour la partie "Metal", et breakbeat, electro, trance, drum 'n bass, gabber techno, hardtech, trip hop, ambient, jazz, electro jazz, acid jazz pour la partie "Electro"... Quelques groupes en vrac : Metal : The Berzerker, Agoraphobic Nosebleed, Benumb, Mortician, Deeds Of Flesh, Children Of Bodom, Vader, Six Feet Under,
Strapping Young Lad, Nile, Red Harvest, Dimmu Borgir, Asmodée, Anorexia Nervosa, Mayhem, Immortal, Carnal Forge, As I Lay Dying, Entombed, Fuck I'm Dead, Anal Blast, Extreme Noise Terror, Hatebreed, Killswitch Engage, Gojira, Fear Factory, Meshuggah, Mushroomhead, Morbid Angel, Inside Conflict, Nostromo, Ministry, Atari Teenage Riot, Dark Poetry, Samael, Type O Negative, Tristania, Moi Dix Mois, Malice Mizer, Paradise Lost, Dark Funeral, Dream Theater, Planet-X, 69 Eyes... Electro : Propellerheads, Breakbeat Era, The Orb, Paul Oakenfold, Haggen Jazz, Yulara, Portishead, Massive Attack... (les groupes soulignés sont ceux auxquels j'ai consacré un article sur mon deuxième blog decadence) Eclectique donc, appréciant aussi bien du bon Rock Progressif que du Grindcore qui claque, en passant par des standards de Jazz ou un peu de Breakbeat... Mais mon "monde" est plus orienté Metal extrême, vous l'aurez également peut-être compris...
Orientations : mon milieu se situe à la fontière entre le "normal" et le monde gothique. N'étant pas réellement affilié au gothisme, je reste tout de même un peu plus orienté sur cette philosophie de vie que la normale... Mais cela ne m'empêche pas, bien au contraire, de faire des choses qu'un gothique ne ferait pas. Je rappellerai d'ailleurs ici brièvement que le gothisme, ce n'est pas tout noir, morbide, sacrifices et rituels... C'est l'expression d'un courant de pensée proche du moyen-âge, chevaleresque, androgyne, décalé mais pas dangereux, extrêmement artistique et coloré (hé oui ! le gothisme n'est pas seulement noir...), proche de la littérature, du romantisme, de l'architecture gothique (logique)... Ce que l'on voit sur M6 quand les médias parlent de gothisme dangereux, auto mutilations et sacrifices associés sans y réfléchir, c'est absurde. J'adresserai quelques mots aux parents qui disent que leurs enfants sont tombés dans le morbide, donc dans le gothisme : ce n'est pas le gothisme qui les a fait devenir comme ils sont, c'est l'éducation que vous leur avez donné. Si ils n'ont pas eu de repères, pas de normalité durant leur enfance, ils vont aller chercher cette normalité dans un mouvement qui leur paraît anormal, et ainsi ils se sentiront paraître normaux dans au moins un milieu. Mais c'est aberrant... Ou comment salir le gothisme... Un gothique ne profane pas un cimetière, et si il se pointe dans un cimetière, ce n'est pas pour l'ambiance morbide mais pour le sens profond de "lieu de recueillement", lieu où l'on ressent une profonde émotion ; le cimetière en tant que tel, en quelque sorte...
Passions : la musique est une de mes passions principale, que ce soit en jouer (synthé, piano, guitare et percus pour moi) ou en écouter. Le sport tient aussi une grande place dans mes loisirs, notamment la glisse (bodyboard, surf, ski) ou le handball. La littérature fantastique, fantasy et / ou science fiction est un monde dans lequel j'aime naviguer. L'espace, la physique quantique, les sciences du paranormal, autant de choses que j'adore fouiller (ce qui, il me semble, se ressent dans certains de mes articles...), comme les théories astrales, ou certaines théories occultes... Et la bière ! :)

Je pense avoir fait un tour relativement complet, même si je suis sûr qu'en relisant l'article une fois posté je vais m'apercevoir que j'ai "oublié de mettre ça"... Mais bon, pour l'instant ça suffira !
Remarquez qu'il a quand même fallu plus de 200 articles et plus d'un an d'existence du blog pour que je me présente !...

So darK So joK

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast