Samedi 31 juillet 2004 à 13:55

Bon les enfants, je vous annonce (à ceux qui veulent bien entendre) que je ne serai pas là durant un mois, à savoir de cet après-midi au 25 août environ...

Alors à bientôt, passez de bonnes vacances, amusez vous bien !

@+

joKeR

Lundi 26 juillet 2004 à 19:31

Quand quelqu'un vous parle de Tolkien, vous pensez aussitôt au Seigneur des Anneaux. C'est louable. En général, vous pensez au film. Vient ensuite la catégorie de ceux qui ont survolé les trois tomes écrits. Puis celle de ceux qui connaissent les trois tomes par coeur. Et enfin, ceux qui vous disent "Le Seigneur des Anneaux ? Ce n'est qu'un élément, certes majeur, de l'oeuvre monumentale de Tolkien". Et en général, ceux-là ont appris tant de choses qu'ils peuvent vous dire que l'épisode du Seigneur des Anneaux, s'il est grand par son volume, n'est qu'une toute petite partie de l'histoire d'Arda, la Terre, selon Tolkien. Et le Silmarillion relate tous les évènements depuis la création du monde par Eru, le tout puissant, jusqu'à la guerre de l'Anneau.

Je vais m'atteler à essayer de résumer au plus court et au mieux que je puisse faire le Silmarillion. Que ceux qui l'ont lu me pardonnent, je ne vais résumer que les parties du Quenta Silmarillion qui ont un rapport, de près ou de loin, avec la guerre de l'Anneau. Mais avant tout, il faut savoir que le Silmarillion rassemble en fait plusieurs parties : le Quenta Silmarillion, oeuvre principale ; Ainulindalë, Valaquenta, Akallabêth, et les Anneaux du Pouvoir, qui sont quatre petites oeuvres plus ou moins distinctes du Quenta Silmarillion, qui est en fait le "véritable" Silmarillion.

 

LA CREATION DU MONDE

Au commencement était Eru, aussi nommé Ilùvatar, qui signifie "Le Premier", qui engendra de sa pensée les Ainur, qui créerent le monde par leurs chants et leur musique. Quand Arda, la Terre, fut créée, ils furent renommés les Valar (pluriel de Vala). Les Valar étaient 8, et les Valier, les Reines des Valar (leurs épouses) étaient 7 également. Voici les noms des Valar : Manwë, Melkor, Ulmo, Aulë, Mandos (Namo), Lorien (Irmo), Tulkas et Oromë. Les Valier étaient Varda, Yavanna, Nienna, Estë, Vairë, Vana et Nessa. Je ne développerai pas plus que cela l'histoire des Valar, puisque cela nous est inutile. Neuf d'entre eux furent grands parmi les grands, mais l'un d'entre eux fut retiré, ainsi ils ne furent plus que 8 et furent nommés les Aratar ; ce sont ceux que j'ai souligné. Celui qui a été retiré est Melkor dont nous parlerons plus tard. Il est bon de préciser que Manwë était le Roi des Aratar.

 

VALAR, MAIAR, ET IMPLICATIONS DANS LA GUERRE DE L'ANNEAU

Les Valar et les Maiar (Vala et Maia au singulier) sont des Esprits créés avant la formation d'Arda. Les Valar sont les plus puissants, et ce sont eux qui ont modelé la Terre. Les Maiar sont les sujets des Valar, leurs aides. Certains de ces esprits ont une histoire particulièrement liée au Seigneur des Anneaux, et ce sont principalement des Maiar.

Mais commençons par le Valar qui a engendré toutes les peurs, tous les démons, et tous les maux d'Arda : Melkor. Il fut doté par Eru des mêmes pouvoirs que Manwë, le Roi des Aratar, mais il les utilisa à des fins destructrices. Il fut enfermé deux fois par les Valar, deux fois il réussit à les convaincre qu'il était devenu bon, et la troisième fois fut définitive : il fut enchaîné à perpétuité. Les Elfes l'ont nommé Morgoth, le "Démon Noir". C'est lui qui a créé tout le mal qui existe sur Arda au moment de la guerre des Anneaux.

Le Maia le plus connu fut Sauron, ancien serviteur d'Aulë, un des Aratar, qui passa du côté de Morgoth quand il comprit qu'il pourrait tirer beaucoup plus de gloire et de puissance avec lui. Sauron fut l'ombre de Morgoth, derrière tous les actes odieux de son maître, il se cachait et apprenait ; il provoqua la chute de Nùmenor, et la destruction quasi totale de la lignée des Nùmenoréens, de laquelle descendirent Isildur et plus tard... Aragorn !

Un des Maiar les plus influents, mais pourtant des plus discrets, fut Olòrin, plus tard appartenant à l'ordre des Istari (les mages) ; autrement connu sous le nom de Mithrandir, ou de... Gandalf ! Hé oui, notre cher magicien est un Esprit d'Arda, un Maia, c'est pour cela qu'il est si puissant... Il fut envoyé sur Terre pour redonner courage et confiance et pour combattre la menace de son compatriote Sauron. Il n'y a réellement donc (presque) que Sauron qui aurait pu battre Gandalf, car c'est le seul qui était à son niveau de puissance, étant un Esprit antérieur au monde lui aussi. Je dis "presque", car il y a autre chose qui était dangereux pour Gandalf, mais vous allez voir cela au paragraphe d'en dessous.

Certains Maiar furent enrôlés par Morgoth, et devinrent les Valaraukar ou "Démons de la Terreur" en Quenya, autrement traduit en Sindarin par... Balrog ! Bref, encore une créature extrêmement puissante, qui effectivement avait le pouvoir d'inquiéter Gandalf. Mais il ne faut pas oublier qu'au moment de l'affrontement entre un des Balrogs et Gandalf sur le pont de Khazad-Dûm, ce dernier portait Narya, l'anneau Rouge, l'anneau de Feu, un des Trois qui ne furent pas touchés par Sauron, et qui transcendait Gandalf, ce qui lui procura une assurance hors du commun. De manière générale, les Istari sont un peu plus puissants que les Balrogs, mais s'ils hésitent ils deviennent à leur portée. C'est pourquoi Narya aida Gandalf à combattre le Balrog, un des derniers de la Terre du Milieu.

Voici donc pour les Valar et Maiar qui incidèrent directement ou indirectement sur la guerre de l'Anneau.

 

LES CREATURES D'ARDA

Virent tout d'abord les Quendi, les Premiers Nés, créations des Valar. On raconte qu'ils sont grands (souvent 2 mètres), beaux, puissants, et qu'ils rassemblent beaucoup des qualités des Valar, qui ont voulu leur transmettre une partie de leur savoir. Ils sont également immortels, à moins d'être tués au combat.

Puis, les Atani, "Le Second Peuple" (au singulier Atan), créés également par les Valar. Les premiers hommes connus furent des expatriés des déserts de l'Est, là où ils furent créés. Ils engendrèrent la race la plus noble de toutes les races d'hommes qui existèrent sur Arda : les Nùmenoréens. Ils étaient grands eux aussi, parfois plus grands que certains Elfes, et ils étaient intelligents, créatifs et puissants. Leur espérance de vie était également impressionnante : elle oscillait entre 400 et 500 ans, voire plus pour certains.

Entre temps virent les Naugrim, les Nains, créés avant les Elfes par Aulë, mais qui ne furent autorisés à quitter leurs cavernes qu'après la venue des Quendi. Ils furent créés dans un espoir d'engendrer une race propre par Aulë, mais en cachette d'Eru, car il n'était pas question de précéder les Quendi. Et quand Eru s'aperçu de ceci, il eut pitié des Naugrim et les autorisa à exister, mais à condition qu'ils ne sortent pas de Terre avant les Elfes.

Les Orques sont en fait des Elfes pervertis et torturés qui ont engendré une nouvelle race terrifiante et maléfique.

Les Gobelins sont une race d'Elfes croisés au Orques qui vivent dans les montagnes et qui sont indépendants de tout pouvoir.

Ungoliant est l'araignée géante qui engendra Arachne, dans le Seigneur des Anneaux.

Les Periannaths, ou Semi Hommes, ou encore Hobbits, sont apparus on ne sait comment, mais bien plus tard dans l'histoire de l'évolution d'Arda. Ils furent à l'écart de toutes les guerres, et notamment de la bataille des Cinq Armées (Elfes, Hommes, Gobelins, Orques, et Nains). Il est bon de préciser que Gollum fut un Hobbit avant d'être ce qu'il fut pendant les jours de terreur de l'Anneau.

Les Aigles ne sont pas ou très peu mentionnés dans le Silmarillion, mais ils font partie des créatures marquantes de la Terre du Milieu, tout comme les Dragons et les Ents, esprits de la forêt, dont certains sont aussi, voire plus vieux que les Premiers Nés.

Les Balrogs ont été cités, il ne reste que les Nazgûls, Esprits Servants de l'Anneau, qui sont les neuf rois pervertis par le pouvoir des neuf anneaux donnés par Sauron ; et les Galgals, être très mystérieux dont il n'est presque pas fait mention, dans aucune des oeuvres de Tolkien. Tom Bombadil est un être à part, plus vieux encore que le plus vieux des Ents, et nul ne sait ce qu'il est vraiment...

Certaines créatures sont citées très rapidement dans les oeuvres de Tolkien ; il est donc possible que j'en ai oublié...

 

LES DIVISIONS DES ELFES

Les Elfes sont appelés les Quendi. Au sein d'eux on distingue plusieurs division, et subdivisions :

- Les Eldar : ceux qui entreprirent le grand voyage. Divisés en plusieurs groupes : les Calaquendi (les Elfes de Lumière, ou Grands Elfes ; ce sont ceux qui vinrent à Aman au temps des deux Arbres) et les Teleri. Les Calaquendi sont eux-mêmes divisés : les Vanyar et les Noldor. Les Teleri sont divisés en trois groupes, dont un seul fait partie des Calaquendi : les Teleri d'Aman.

- Les Avari : ceux du refus, qui refusèrent le grand voyage. Ils font partie de la division des Moriquendi, les Elfes de la nuit (qui ne virent jamais la lumière des deux Arbres). Les Moriquendi comprennent également les Ùmanyar, eux mêmes divisés en trois sous-groupes : les deux groupes des Teleri restants qui sont les Sindar et les Nandor ; et enfin les Laiquendi.

Voici quelques illustrations d'artistes divers sur les Elfes...

Tout d'abord les Sindar, Elfes Gris, division des Moriquendi :

 

Viennent ensuite les Elfes Noirs, plus précisément Elfes de Nagaroth ici :

 

On continue avec la célèbre Galadriel, descendante d'Earwën (qui est au passage la grand-mère d'Arwen), une Nolor, l'une des deux races les plus respectées avec les Teleri :

 

Ensuite, deux Teleri :

 

Vous remarquerez que les Elfes sont le plus souvent représentés comme Humanoïdes, grands et longilignes.

Ensuite, une représentation d'une "Reine Elfe". On peut supposer qu'il s'agit de Melian, une Maia mariée au Seigneur Thingol :

 

Et enfin pour terminer un Seigneur Elfe librement adapté par le dessinateur, apparenté aux Noldor, à ce que l'on peut en voir :

 

Voici pour les représentations picturales des Elfes.

 

Les connaisseurs m'écharperont : en effet je m'arrête ici, passant donc sous silence la majeure partie du livre, mais je le fait pour trois raisons :

- La première, c'est que cela va peut être vous inciter à le lire, même si c'est super chiant à lire, étant donné que c'est très confus, avec un nombre énorme de noms Elfiques différents et quelques incohérences... Il faut s'accrocher, mais cela vaut le coup !

- La deuxième, c'est que j'ai essayé de coller au plus près aux liens avec le Seigneur des Anneaux, puisque c'est l'oeuvre la plus connue.

- La troisième... C'est que j'ai la grosse flemme de continuer ! :D

 

 

 

Non membre : commente ici !

Mardi 20 juillet 2004 à 22:32

Suivant l'inspiration géniale de Mystiknol, je me lance également dans une lettre à tous mes amis très chers, ceux sur qui je suis sûr de toujours pouvoir compter...

 

Romain (alias Despé)

Forcément, je ne peux commencer que par toi. Maintenant plus de 18 ans que l'on se connait, puisque nous nous sommes rencontrés à notre naissance ; nos parents amis depuis 25 ans déjà nous avaient prédestinés à nous connaître. Amis d'enfance fils d'amis d'enfance, notre destin ne pouvait qu'être lié, et je ne le regretterai jamais.

Nous avons passé beaucoup de temps ensemble, nous avons eu des périodes de vide, mais ces dernières années nous nous sommes retrouvés. C'est avec toi que j'ai vécu quelques uns des moments les plus marquants de ma courte vie, je ne peux que te remercier d'avoir été toujours là. Et même si tu avais oublié mon 19ème anniversaire, je te le pardonne les yeux fermés.

Au nom de notre "amitié d'enfance", et en espérant qu'elle ne s'éteigne jamais, j'espère pouvoir passer encore beaucoup de temps à tes côtés... Nous sommes nés amis, nous vivrons amis, et nous quitterons ce monde plus que jamais amis. Je compte sur toi, tu peux compter sur moi... Même si ça fait un peu cinéma, je concluerai sur "Amis, pour la vie..."

 

Julien (alias Kaezar)

Déjà plus de 10 ans que l'on se fréquente. Nous avons traversé une période difficile il y a maintenant quelques années de cela, mais cette année c'est le retour de "Ju & Ju", célèbres parmi les locaux au Cap Ferret...

Au cours de ces étés successifs, une amitié comme je ne l'aurais jamais imaginé s'est forgée, avec une complicité silencieuse qui a eu raison de beaucoup de débats... Tant de bons moments, de fous rires, de délires, de phasmes (!!), de tubes et de rollos, de pokers, de pizzas...

Une amitié de vacance qui s'est transformée en "meilleur ami", c'est quelque chose de fabuleux, et je ne veux pas le perdre. Je serais toujours là à tes côtés tant que tu le seras également... A notre longue amitié !...

 

Benji (alias Campo)

10 ans aussi, 10 ans sur les terrains, 10 ans de passes à l'aveugle, 10 ans d'engueulades pour les tirs impossibles, 10 ans... Plus de la moitié de notre existence ! Et c'est une moitié qui compte pour beaucoup, une moitié indispensable, que je ne regretterai jamais.

Finalement, au début, notre complicité s'est établie sur le terrain, mais depuis ces années lycée où tu nous a rejoint, à Romain et moi, c'est bien plus que cela. Je te serai toujours reconnaissant de ta grande gueule, de ton franc-parler, de tout cela.

En espérant que le terrain ne nous sépare jamais, et que l'on se retrouve en dehors, vive le hand et merci pour tout !

 

Jérémy (alias psyKOz)

Nous n'avons pas eu besoin de beaucoup de temps pour nous apercevoir que nous étions inséparables. Notre première année de 1ère (nous l'avons redoublée tous les deux !!) nous a définitivement liés, au départ autour d'une passion commune (l'airsoft) et ensuite autour de nous-mêmes, nos caractères si dissemblables et pourtant si complémentaires, si proches...

Nous avons eu un différent à propos d'un sujet que je n'aborderai pas ici, et nous y avons survécu, parce que cela ne pouvait pas nous séparer. Et rien ne pourra le faire. Je sais que je pourrai toujours compter sur toi, même si ces derniers temps nous nous sommes un peu éloignés... Je sais que tu seras toujours là, et sois sûr que ton fidèle lieutenant bras gauche le sera aussi !...

Le futur nous réserve bien des surprises, nous aurons encore beaucoup d'occasions de faire la fête, de faire les cons, et tout simplement de vivre, avec cette amitié qui nous unit. Je ne te remercierai jamais assez...

 

Il y a trois personnes qui à priori n'auraient "pas leur place" dans cette liste au vu du peu de temps passé avec elles, ou du peu de temps depuis lequel je les connais, mais ce peu de temps a été si intense, si fort, pour l'un et pour l'autre, que je me dois de les inclure ici. Ce sont Benjamin, Tom, et Maxime.

 

Benjamin (alias Démon)

Tu es un ami unique. Personne ne pourra jamais te remplacer pour moi. Tu as vécu tant de moments difficiles, tu es passé par tant d'épreuves, et pourtant tu en es ressorti, et mieux encore, tu les a très bien traversées. Aujourd'hui tu files le parfait amour avec Nini (que je salue !) et je ne peux que te souhaiter un long et intense bonheur avec elle... Pour moi, tu es devenu comme un frère, à qui tout a été dit, et à qui tout est encore à raconter. Comme tu l'as dit, "notre amitié est partie pour un bon moment", je souhaite qu'elle soit la plus longue possible, et que l'on ne se perde jamais de vue. A bientôt, Benjamin...

 

Tom (alias HangLooseBoy)

A toi aussi, je peux tirer mon chapeau, si tant est qu'il soit à ta hauteur. J'ai rarement rencontré quelqu'un d'aussi gentil, aimable, agréable, doux que toi (à part peut-être Benjamin, juste au-dessus) et je t'en serais toujours reconnaissant. Mais quelle histoire ! Nous nous sommes connus sur un camp UCPA il y a maintenant deux ans, et depuis, tu as traversé la France pour venir ici, à Bordeaux... Personne, à part toi, n'avait auparavant fait cela, et je dois dire que j'en serais toujours énormément touché. J'espère un jour pouvoir te rendre la pareille ;)... Longue vie au surf, et pourvu que nous soyons toujours unis au fil du temps !

 

Maxime (alias Avatar)

Tu t'étonnes d'avoir ta place "ici" ? Au milieu de gens dont tu n'as pour la plupart jamais entendu parler ? C'est normal, tu es totalement à part. Je voulais te rendre hommage, car pour moi tu as beaucoup compté cette année, et je n'oublierai jamais tout cela. Même si pour toi je ne représente pas "tant que ça", je m'en fous, ce n'est pas mon but. Je tenais juste à te dire que je n'ai pas envie de te voir t'éloigner, j'ai envie de pouvoir délirer avec toi le plus longtemps possible, et sois sûr que je suis sincère ! Merci...

 

 

 

Voici pour ces lettres. Je voudrais rajouter une "mention spéciale" à Thibault, sur qui j'espère pouvoir compter toute ma vie tant il représente quelque chose de particulier pour moi, autant un ami qu'un frère et qu'un partenaire de délire et de musique ; et Greg, que j'ai mis du temps à connaître, mais je ne le regrette pas maintenant... ;)

Une énorme pensée également pour Nolwenn, que je connais bien maintenant, et que j'espère pouvoir côtoyer aussi longtemps que possible !!

 

Je suis désolé pour ceux que j'ai oublié, comme Camille J, Camille L, Jésus (merci pour tout !!) et les cas particuliers de Amandine et Cynthia, mais qui ne rentrent pas vraiment dans la case "amitié"... J'aurais l'occasion de dédier un post complet à l'une et à l'autre, mais je le séparerai de celui-ci, car ce sont vraiment deux personnes à part...

Non membre : commente ici !

Mardi 20 juillet 2004 à 13:53

J'ai envie de poster, mais je ne sais pas quoi. Alors ce que je vais faire, c'est une liste de tous les articles précédents, classés par thème et par date (du plus ancien au plus récent dans chaque rubrique) ; cela va également me permettre d'y voir plus clair !

 

Série Mog le Crapaud :

- Mog le crapaud
- Les cuisses de Mog
- Les nouvelles aventures de Mog
- NaNagrammes, second try ?
- Mog, back again !
- Archives de la vie de Mog, Livre I


Coups de gueule :

- Coup de Gueule
- Ou comment se décrédibiliser
- Constats affligeants
- Misère humaine...
- Corrosion of Conformity
- Mi amusé, mi aterré...
- Fenêtre d'expression
- Fahrenheit 9/11
- Impressionné


Politique :

- Société et Capitalisme
- Jeunes et élections
- Euthanasie de la Liberté
- LEN


Nouvelles, histoires, poésies :

- Visions d'un jour (poésie)
- A la recherche de la langue de bois (nouvelle)
- Trou de mémoire - Partie 1/3 (nouvelle)
- Trou de mémoire - Partie 2/3 (nouvelle)
- Trou de mémoire - Partie 3/3 (nouvelle)
- Plus jamais... (histoire)
- Une nuit de plus (histoire)
- Haute trahison (nouvelle)
- Louis' Song (chanson)


Réflexions :

- Réflexions Inutiles
- Jeunes suicidaires
- Evolution et Instinct
- Du droit de l'avoir..
- Nouveaux médias
- Sentimental ? Jamais !
- Communication proscrite
- Digression Gothique
- World Collapsing
- Destinées


Musique :

- Mushroomhead
- Musique !


Délires :

- Comment faire de la magie
- Pub ! Pub !
- Encore !
- Copieur !
- Passez voir Michel !


Posts de transition :

- Bientôt de retour...
- J + 1
- Nouveau blog
- 1-0 pour l'Angleterre
- Absence !
- He is back !

 

Voici donc la liste intégrale des 51 articles... (qui a dit Pastis ???) Et donc celui-ci est le 52ème ! Si si je vous jure ! Ils ont mis le 52 après le 51 !...

Oui, je sais, il n'y a pas les liens, mais là je m'excuse j'ai vraiment eu la flemme de les mettre...

 

Dimanche 18 juillet 2004 à 22:09

Je vais reprendre le commentaire que j'ai laissé sur l'article "Fenêtre d'expression" pour le muer en article à part entière, puis je supprimerai le commentaire...

Je suis absolument stupéfait du déchaînement d'opinion qui entoure ce fameux article. Ceux qui sont "pour" le sont pour le style d'écriture pour certains (à ce que j'ai compris), et pour diverses choses, en gros c'est confus ; ceux qui sont "contre", par opposition, le sont tous pour la même chose : ils critiquent ma prise de position sur le plan physique du principal intéressé (incriminé ?)... Et la plupart du temps, une phrase y est associée ; pas forcément formulée tout le temps de la même manière, mais avec le même sens : en gros, "tout le monde n'a pas la chance d'être aussi beau que toi"... Je vais diviser l'article en deux parties : d'un côté, la critique physique, et de l'autre la phrase associée.

1 / Pourquoi l'ais-je critiqué ? Et est ce que cela rentrait dans mon argumentation ?

Prenons les choses à la racine : je suis d'un naturel franc, trop franc, agressif parfois. Je le trouve moche, c'est vrai, et je ne changerai pas d'avis. MAIS ! D'aucuns (n'est-ce pas clartebi) ont cru que je le trouvais con PARCE QU'IL était moche... Mais ceux-là ne savent pas lire ! Je reprends un extrait de mon article : <<< <--StartFragment --> L'analyse des photos me montra qu'il est très moche, l'analyse des articles me montra qu'il ne savait absolument pas de quoi il parlait, puisqu'il associe gothisme et satanisme, qui sont assez différents, voire très différents. Et je garde le meilleur pour la fin. Le profil. [...] >>> Alors cela serait vraiment extrapoler au maximum que d'en déduire que je le trouve con parce qu'il est moche. C'est totalement différent. Dans son album photo, les représentations picturales de sa personne m'ont permis de dire qu'il était moche. Et, est-ce que j'ai enchaîné "il est moche donc con" ? NON ! Je suis passé tout de suite à l'analyse des articles. Ne déduisez pas trop vite des choses sans lire plus précisément l'article...

2 / Mais pourquoi cette réaction ??

Si une seule personne avait réagi comme ca, cela ne m'aurait pas troublé. Mais là ! Cela a été associé avec la plupart des critiques négatives. Pourquoi associer ces deux idées ? Parce que vous croyez que je me suis amuser à me dire "ouais chui beau je risque rien" ? D'une part cela serait prétentieux de ma part, et d'autre part je construis une argumentation autour d'autre chose que des futilités telles que celle-ci. C'est inutile de faire cette simili-comparaison.

 

Sur ce, à vous de voir, si vous voulez me supprimer de la surface de la terre, libre à vous, et sinon, tant pis pour vous ! Je suis à prendre ou à laisser !

PS spécial pour clartebi : quand je dis "c'est peut-être parce que tu ne sais pas de quoi tu parles" je n'ai pas parlé de ta vie, mais de ton implication dans cet article. Tu as été la première à lire en diagonale et à ne retenir que le "moche", puis à l'associer à "con". Et tu as lu mon commentaire en diagonale, pour n'en retenir que la moitié, celle qui t'arrange. Perdu !

Dimanche 18 juillet 2004 à 15:25

 

Bien évidemment, je me devais d'aller voir ce film, étant fan absolu de "Bowling For Columbine" du même auteur, que je recommande à tous ceux qui ne l'ont pas vu et/ou qui ont aimé Fahrenheit 9/11...

Ce type est génial. Mais de qui parles-je ? De Michael Moore ou de George W. Bush ? Aha ! Bonne question ! Je parle en premier de Moore, mais il est évident que Bush est également génial, par son incommensurable débilité profonde. Génial ! Je ne trouve pas d'autre mot. Alors la seule chose qui reste à faire est de s'adresser à lui... Je me lance donc dans une "lettre ouverte" à George W. Bush !

 

Dear George,

Mon cher ami, je tenais, tout d'abord, à te dire que je t'admire. Tu es à la tête de la première puissance mondiale, tu détiens un ranch gigantesque, des sociétés très influentes, ton père est un personnage central à la maison blanche, les amis de papa te filent du fric, tu as plein de gens compétents autour de toi pour prendre les décisions à ta place... En bref, tu as réussi ta vie ! Beaucoup de gens aimeraient être à ta place. Ton père peut être fier de toi, tu as réussi à incarner ce qu'il voulait te faire être : une marionnette. Et je suis heureux de t'apprendre (mais tu dois déjà le savoir) que peu d'entre nous auraient réussi à le faire aussi bien que toi. Peu d'entre nous sont doués du même talent que toi. Je vais récapituler pour toi les points chauds de ton gouvernement.

- Tu as réussi à garder les amis Saoudiens que ton père s'était fait, et du coup continuer à recevoir les subventions de la famille royale.

- Tu as réussi à rester stoïque et impassible quand on t'a annoncé que ton pays était attaqué.

- Tu as réussi à truquer le résultat des élections du pays le plus influent du monde grâce aux amis de papa.

- Tu as réussi à faire croire à tout le monde que l'Irak était dangereux, que Saddam était dangereux, que les armes de destructions massives Irakiennes étaient dangereuses, mais personne n'a vu que TU étais dangereux. Chapeau !

La liste est assez longue, et mon temps est précieux (peut -être plus que le tien, quand tu passes ton temps à jouer au golf alors que Dick Cheney fait des siennes à la maison blanche et que le pays est en crise)... Ce cher George ! Tu seras vraiment toujours le même : un gros con stupide. Désolé si je suis franc, mais les amis se disent toujours tout en face, non ? ;)

En espérant te revoir bientôt à la tête d'un scandale, et avec toutes mes condoléances, je te laisse.

Bien à toi, joKeR.

Non membre : commente ici !

 

 

Dimanche 18 juillet 2004 à 12:34

Bien... Me voici disposant de la seule fenêtre d'expression ou il ne pourra pas me censurer en supprimant mes commentaires... J'ai nommé sk8eur666. Reprenons depuis le début...

Hier, en discutant avec Quiewbee, j'ai appris l'existence d'une personne détestable, pour utiliser un mot que j'affectionne tout particulièrement. Quiewbee m'a en effet envoyé vers le blog de cette personne, pour que je puisse y lire le dernier article en date. Je ne fus pas déçu ! Et je vais m'abaisser à utiliser une technique que sk8eur machin connaît très bien : le copier coller ; pour reprendre quelques unes de ses expressions qui m'ont permis de passer un bon moment, vraiment. On dit parfois que l'on gagne du temps de vie lorsque l'on rit ; hier j'ai dû gagner une semaine complète de vie.

<--StartFragment --> <<

Suite à une alterqation avec Quiewbee qui selon lui je (du moins il a dit les jeunes en général) suis:


-Un branleur


-Un pleurnicheur


-Un debile


Tous ca  simplement par ce que je suis goth et que lui n'aime pas ça!

>>

Voici la première partie de l'article. Connaissant (très) bien Quiewbee, je sais que c'est quelqu'un qui est peu enclin à ce genre de commentaires, j'en ai donc déduit que le petit sk8eur l'avait cherché. Cherchant à trouver des éléments qui auraient pu étayer, ou bien contredire, la thèse de Quiewbee, je n'eus pas à chercher bien loin : la ligne qui suit "Tout ça simplement parce que je suis goth et que lui n'aime pas ça!" (désolé mon grand je corrige tes fautes au passage)... Circonspect, je décidais alors d'aller lire le profil, puis d'aller voir les photos, et enfin de parcourir les articles déjà postés. L'analyse des photos me montra qu'il est très moche, l'analyse des articles me montra qu'il ne savait absolument pas de quoi il parlait, puisqu'il associe gothisme et satanisme, qui sont assez différents, voire très différents. Et je garde le meilleur pour la fin. Le profil. D'une part, il m'apparut vide, sans intérêt, rempli par quelqu'un qui se fond dans la masse des pauvres andouilles victimes de Zone Interdite qui croient être marginalisés par leurs pratiques (alors que je suis prêt à parier qu'il n'a jamais exécuté de rituel satanique), en bref un être totalement méprisable, mais qui me donne la gerbe. Et d'autre part, et c'est CELA le meilleur : vous remarquerez le lien (foireux, d'ailleurs, il manque un "w" dans "www") vers le site tubededentifrice, duquel je suis moi-même pensionnaire depuis un bon moment. Un examen minutieux de sa fiche m'a littérallement achevé : voici ce qui est inscrit dans la case "J'aime" : <--StartFragment -->

Lé fille sympa,fideles,sataniques, la sorcellerie, la magie noire, le hardcore et tout et tout
la teuf tt lé samedi
grayave nimp devan le télé mé pa tro sa fé grosir
Le rap, pink usher, 1 pe eminem, brytney,passi,linkin park,evanescence
Sortir

Au fur et à mesure que je parcourais les éléments de cette case, je devenais de plus en plus blême, et à la fois hilare. "Les filles sataniques" bin mon pauvre vu ta gueule tu vas pouvoir courir longtemps derrière. "La magie noire" c'est bien. Jette toi un sort de connerie, je suis même pas sûr que l'on voie la différence. "Manger n'importe quoi devant la télé mais pas trop ça fait grossir" no comment, t'es déjà perdu sur ce point. "Le rap, pink usher, un peu eminem, britney, passi, linkin park, evanescence" ah !! Entrons dans le vif du sujet. Tu te dis gothique. Bieeeeeen. "Le rap" c'est très gothique, c'est bien connu. "pink usher" je sais meme pas ce que c'est, mais j'ose pas imaginer. "eminem" malheureusement je sais ce que c'est, et tu me dégoûtes au plus haut point en associant cela avec ton "gothisme". "britney" no comment, elle est bonne, c'est bien. "passi" je sais pas non plus ce que c'est, je te le laisse. "linkin park" je sais pas ce qui me fait le plus honte : savoir qu'un prétendu gothique écoute du rap, ou qu'un prétendu satanique écoute linkin park. Si tu étais vraiment de ceux-là, tu comprendrais. Mais je doute que tu puisses comprendre quelque chose un jour. Le raisonnement vaut également pour "evanescence". Et pour finir, "sortir", mais je ne vais pas non plus m'acharner là où il n'y a rien à dire.

Je te trouve fascinant. Comment peut-on être aussi contradictoire, aussi génial dans le ridicule ? Franchement, j'ai besoin de toi. Je cherche des gens comme toi pour faire un film. Je veux réaliser un reportage à la Zone Interdite, qui décrit les personnes comme toi qui se cherchent une utilité dans la vie. Ce que tu fais, c'est fabuleux ! Peu de gens auraient eu la force mentale d'accomplir tout cela sans ressentir la moindre honte ou le moindre doute quant à sa propre crédibilité. Si j'osais, je te demanderai un autographe. Tu es tellement incroyable ! Si débile, et pourtant si fier de l'être !

Entrons maintenant dans la dernière partie de ce post. Je vais recopier ici une partie du dernier commentaire que je t'ai laissé, avant que tu ne l'effaces, comme le précédent. Voici :

<--StartFragment --> Alors comme ca tu veux jouer au con ? Bin on va y jouer, je sais le faire aussi, et crois moi dans ce cas là tu ne fais pas le poids. Assume ce que tu es, c'est à dire une pauvre victime de la mode, exploitée par les médias, et se croyant rebelle parce qu'elle a fait un copier coller des 9 pêchés sataniques, qui soit dit en passant ne sont absolument pas appliqués par ton humble personne ; tu t'es ridiculisé en supprimant mon commentaire, tu as manqué de perspective en refusant d'avouer que tu étais un pauvre c**, tu manques cruellement d'esthétique (mais ca on ne peut pas vraiment t'en vouloir, t'es affreux c'est tout...), et pour couronner le tout tu es stupide et prétentieux.

Je pense que tout est à peu près dit dans ce commentaire.

Pour ta culture générale, je te renvoie vers deux articles qui pourraient te faire prendre conscience de ce que tu es :

          Corrosion of Conformity : article décrivant les blaireaux comme toi...

          Digression Gothique : article décrivant les bases du gothisme, le vrai...

Tu remarqueras que ces articles sont sur mon blog. Je serais donc prétentieux ? Oui ! Mais moi je le sais, et je l'assume. Et je peux te dire que sur ces deux sujets, je suis sûr d'être dans le vrai. Remarque, toi tu es sûr d'avoir raison, également. Mais la différence, c'est que tu n'es qu'une pauvre victime.

Bon, toutes les bonnes choses ont une fin ; je te laisse donc méditer sur l'origine animale des pulsions dominatrices de l'homme (rien à voir ? tu en es sûr ? pas tant que ça...), ou en tout cas sur ta condition, et je te souhaite un bon dimanche.

joKeR

<--StartFragment -->

Non membre : commente ici !

<--StartFragment -->

Jeudi 15 juillet 2004 à 13:31

Cette magnifique chanson a été écrite conjointement par mon collègue et ami Avatar, lors d'un trip total au cap ferret, avec une guitare... Il faut donc se replacer dans le contexte pour saisir toute la subtilité des paroles ! Have fun ! (enfin amusez-vous bien quoi...)

LOUIS

< Intro >

Un parfum de revanche flotte dans l'air...
Une odeur de peur...
De sueur...
De terreur...
De malheur...

< Couplet Terreur >

Je sais que mes chances de le vaincre s'amenuisent
Il devient plus fort à chaque fois qu'il me voit
Tel un démon majeur, il me vampirise
Son sourire vil et fourbe me vole ma foi

< Refrain >

Louis, c'est lui !
Louis, c'est lui !
Lui, c'est Louis !
Il s'appelle... LOUIS ! (cri de douleur)

< Couplet Histoire >

A mon arrivée dans la résidence, je savais qu'il m'attendrais
J'ai à peine eu le temps de descendre de la voiture, qu'il m'a vu et m'a attaqué
Son visage niais me tendant les bras de la tromperie
Son cri, dans la nuit... JULIEEEEEEEEEEEEEEN ! (cri d'horreur)

< Refrain >

< Brigde >

Son histoire est celle d'un démon... Son sourire celui d'un con... C'est... LOUIS ! (cri féroce)

< Refrain x2 >

< Outro >

Si le destin place Louis devant vous... Courez !!

Lundi 12 juillet 2004 à 15:25

Une petite publicité pour notre grand ami Michel : http://michelnet.free.fr...

Site complètement pourri comprenant des conneries aussi pourries que le site en lui-même, mais c'est tellement atroce qu'on en devient fan...

Etant informaticien moi-même, je suis fan absolu de sa chanson mythique "Ingénieur Informaticien", disponible dans la section "music", mais il y a tant d'autres chansons fascinantes (telles que "Gros Rouquin" ou "Walker Texas Ranger") de débilité que le détour par ce site est vraiment indispensable... A noter aussi la rubrique "remix", comprenant notamment le remix de "Ingénieur Informaticien" version Nolwenn, ou version Club Mix...

 

 

 

 

 

 

A voir absolument !!

Lundi 12 juillet 2004 à 15:06

Note du traducteur : le Livre I n'est pas une autobiographie, c'est le livre regroupant tous les éléments concernant la naissance, la vie et la mort de Mog. Elle a été écrite par lui-même, et surtout par ses proches, sa famille et ses amis. Je retranscris ici le plus fidèlement possible toutes les informations contenues dans ce Livre I. Bonne lecture !

 

<<<

 

Section 1 : rassemble tout ce qui concerne la naissance de Mog, sa jeunesse en tant que têtard, et quelques précisions concernant son lieu de résidence et sa famille.

 

Premières lueurs

Le 2 aout 1995, à 10h06 précisément, naquit Mog. Ou plutôt, le bourgeon caudal du futur nom de Mog pointa son semblant de tête hors de son oeuf. Il était le 2002ème crapaud de sa famille. Sa transformation en têtard, puis en crapaud dura un peu moins de 6 mois. Il fêta son avant-premier anniversaire le 30 janvier 1996 (voir l'article "Les cuisses de Mog" pour plus de précisions quant au déroulement de cette fête). Les quelques semaines de sa vie en tant que têtard ne lui laissèrent pas un souvenir très marquant, mais on peut souligner que la moitié de sa famille née de la même éclosion fut décimée par des poissons amateurs de têtards. Mog fit partie des survivants, et ce fut un miracle. Et, on le verra plus tard, ce miracle a engendré une des plus grandes légendes batraciennes de tous le sous bois à-gauche-de-la-route...

Lieu de vie

Le "sous bois à-gauche-de-la-route" est très souvent cité comme étant le cadre de toutes les aventures de Mog. Ce sous bois est situé quelque part aux alentours de la vallée du Rhône, cadre idéal pour la survie des crapauds. Une route départementale défoncée le traverse, et le divise donc en deux mondes totalements opposés, et étrangers l'un de l'autre. Les animaux qui peuplent le sous bois à-droite-de-la-route sont les ennemis héréditaires des animaux résidant à-gauche-de-la-route. Nous aurons l'occasion de revenir sur les quelques joutes légendaires qui ont jadis opposé les deux camps, mais ceci est une autre histoire. Du côté gauche, le sous bois est très étendu, étiré, et donc il n'y a qu'une faible proportion d'animaux qui sont véritablement proches du ruban de bitume, mais les légendes traversent vite les frontières, et à l'autre bout du bois certains sont persuadés de pouvoir être attaqués par les rongeurs, reptiles, piafs et autres grenouilles du sous bois à-droite-de-la-route. Pour conclure, il faut savoir que la route représentait et représente toujours la Ligne à ne pas franchir. Tout d'abord parce qu'elle est mortelle (les crapauds savent très bien ce qu'est une voiture, et savent aussi qu'il ne faut pas s'en approcher de trop près). La célébrissime tentative de traversée de la route, entreprise en 1999 par la famille de Mog, s'est soldée par un carnage (cf l'article "Mog le crapaud") Ensuite parce que les monstres habitent de l'autre côté. C'est ce que toutes les mères de familles des bestioles à-gauche-de-la-route disent à leurs rejetons pour qu'ils ne soient pas tentés d'aller jeter un coup d'oeil de l'autre côté. Et d'ailleurs, de l'autre côté, il se dit la même chose...

Famille connue

De toute la famille qu'on lui connait, seuls son grand-père Mogriton (enfin... un de ses grands-pères !) et son père, Mogtar (fans de vieilles bécanes, notamment d'Ataris, vous devriez savoir à quoi ce nom fait allusion... J'attends vos suggestions !). Mogriton, le plus ancien patriarche de la famille connu, fut un des premiers à donner son nom au sous bois, ou en tout cas un des premiers à l'utiliser régulièrement. Il fut à l'origine des plus grandes décisions concernant sa famille, et sa dernière et plus grande décision fut une réussite totale : l'anéantissement de sa famille lors de la Grande Traversée, le 27 juin 1998. Seul Mog y réchappa, dans les circonstances que l'on connaît...

 

Section 2 : elle rassemble les éléments sentimentaux marquants de la vie de Mog, jusqu'à sa mort en 1999. Mais voyez plutôt par vous-mêmes...

 

Amantes connues

La première à s'intéresser à Mog fut Moggia, une lointaine cousine. Il faut savoir que les mariages entre cousins sont autorisés chez les crapauds. Toujours est-il que Moggia périt avant même d'avoir pu copuler avec Mog, encore jeune à cette époque (voir les circonstances du drame : "Les nouvelles aventures de Mog")... Quelques jours plus tard, il rencontra Lys, qui lui donna cinq enfants, dont deux sont morts et trois toujours en bonne santé, mais qui n'ont rien des qualités de leur père. Puis, après le décès de Lys (voir "Les nouvelles aventures de Mog") vint celle qui marqua profondément Mog, notamment lorsqu'elle le quitta en lui collant une énorme baffe (il porte toujours la cicatrice). Elle s'appelait Acacia, elle était née quelques jours plus tard que Mog, et elle vécu longtemps, bien plus longtemps que lui. Ils eurent une progéniture restreinte, mais à l'époque on murmurait que ces enfants seraient les dignes héritiers de leur père. Il n'en fut rien. Quelques semaines après la mort de Mog, les gamins, éclos le 13 novembre 1997, furent tués par un renard affamé. La dernière compagne connue de Mog fut la plus célèbre : Mimosa. Rencontrée au détour d'une rue à Avignon, alors que Mog descendait vers le Sud en continuant sa croisade tueuse, elle lui donna les plus beaux enfants qu'il n'eut jamais, et dont il est question dans le Livre II.

 

Section 3 : toutes les dates des faits marquants.

 

Du 02/09/1995 au 30/01/1996 : premiers jours de Mog en tant que têtard.

 02/08/1995 : naissance de Mog.
 30/01/1996 : avant-premier anniversaire.

Du 30/01/1996 au 27/06/1998 : jeunesse de Mog.

 24/05/1996 au 28/05/1996 : pélerinage de la Grande Envie
 12/06/1996 : rencontre de Lys.
 14/07/1996 : éclosion des oeufs de Mog et Lys.
 05/12/1996 : mort de Lys, coupée en deux par la glace sur une mare.
 05/12/1996 : mort de deux des cinq enfants de Mog et Lys.
 01/04/1997 : rencontre d'Acacia.
 13/11/1997 : éclosion des oeufs de Mog et Acacia.
 01/04/1998 : rupture avec Acacia.

Du 27/06/1998 au 09/09/1999 : Croisade des 2001 conducteurs.

 27/06/1998 : Grande Traversée.
 15/11/1998 : rencontre de Mimosa à Avignon.
 10/07/1999 : éclosion des oeufs de Mog et Mimosa.
 09/09/1999 : mort de Mog, écrasé au rallye de Monte Carlo.

Après le 09/09/1999 : les jours d'après...

 15/12/1999 : avant-premier anniversaire des enfants de Mog et Mimosa.
 26/03/2003 : mort de Mimosa, tuée par un blaireau psychopate.

Voici donc toutes les dates importantes que j'ai pu rassembler, beaucoup d'autres étant perdues ou de moindre incidence dans la vie de Mog.

 

>>>

 

FIN DU LIVRE I.

Je suis actuellement en train de traduire le Livre II, assez long, qui rassemble toutes les histoires concernant les crapauds que Mog a engendré avec ses différentes compagnes, et je m'attaquerai ensuite au Livre III, qui est totalement autobiographique. A bientôt !

 

Non membre : commente ici !

<< Page précédente | 1 | 2 | Page suivante >>

Créer un podcast